Envisager l'infinir

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

23 février 2017

J'ai testé pour vous

…la fermeture d’un compte Facebook.

J’avais un ancien compte inutilisé qui traînait depuis des années, créé pour mon activité professionnelle avec un ami, mais ni lui ni moi n’étant à l’époque portés sur ce réseau chronophage et nocif, nous ne l’avons jamais utilisé. Du coup, je me suis dit que j’allais le fermer. Alors autant pour désactiver un compte, c’est assez facile, il y a un lien dans une page des paramètres du compte, autant pour supprimer complètement, le chemin est méchamment tordu. J’ai dû faire une recherche pour tomber au bout de quelques pages sur celle qui m’intéressait : elle expliquait la différence entre la désactivation et la suppression, avec un lien pour supprimer le compte. Ce lien menait à… une nouvelle page d’aide expliquant le pourquoi le comment, avec cette fois un lien qui menait vers l’action tant attendue… mais surprise, un petit dark pattern[1] supplémentaire était là pour retarder le moment fatidique : le bouton d’action pour valider était sur fond clair, alors que le bouton annuler juste à côté était de la couleur habituelle (blanc sur fond bleu) pour la validation d’une action.

Ne me laissant pas berner, j’ai validé l’action. Ouf.

Note

[1] Se dit d’un arrangement d’interface qui tente d’induire l’internaute en erreur, par exemple pour lui vendre des options qu’il n’a pas demandées.

6 février 2017

Tiercé gagnant

Jeudi : Ici c’est Brest, concert de 3 groupes rock bretons à la Péniche Cancale de Dijon, chouette soirée avec Djokovic, Slow Sliders & les excellents Bantam Lyons.

Vendredi : Brzowski + D-Faz au Coquillage (LE café concert du bassin minier), un mélange réjouissant de rap US et d’hip hop électro-rock from Saint-Étienne.

Samedi : direction Langres pour retrouver l’excellent Olivier Mellano avec son projet No Land : un bagad (des bombardes, des cornemuses, des percussions) et Brendan Perry (de Dead Can Dance, oui oui oui) pour une superbe pièce musicale de 40 minutes prônant l’utopie d’une terre sans frontière, sans pays.

Cette semaine encore, on a pris du plaisir en concert.

31 janvier 2017

Bilan de l'année

Tournage Mona Kazu 23 + Labozero

J’ai vu passer plusieurs billets bilan passionnants, ça m’a donc décidé à faire de même. Un peu tardivement, certes.

Attention : il se pourrait que cet article soit long, et contienne des chats images, de la Bretagne, du web, et beaucoup de musique.

Lire la suite...

30 janvier 2017

Alors, cette présidentielle (mégalol) ?

On a beau essayer de tenir le cap en prolongeant au-delà de l’année initialement programmée les bonheurs du jour, il faut bien avouer que tout ce qui se passe actuellement n’est pas réjouissant.

Ces derniers temps, j’ai très peu parlé politique - contrairement aux débuts de ce blog où c’était un des sujets principaux - entre autre à cause de mon affliction à l’égard de la plupart de celles et ceux qui la font, au niveau national tout du moins. Affliction due aux prises de positions toutes les plus nauséabondes les unes que les autres, à la course à l’échalote du “moi! moi! moi!” de la présidentielle où l’on rigole jaune, ou pas du tout.

Lire la suite...

29 janvier 2017

Du bonheur en image et son

Ce vendredi nous sommes allés voir un concert… non en fait c’était un ciné-concert… non en fait c’était un objet musical et vidéo non identifié. Et on s’est pris un déferlement de bonheur sous forme de notes, d’images, de sons, tout ça en harmonie, avec des musiciens joueurs au sens premier du terme, qui s’amusent comme des petits fous, d’une virtuosité qui n’a d’égal que la bonne humeur qu’ils communiquent. Cet artiste, c’est donc l’excellent Chassol et je ne peux que vous recommander d’aller le voir s’il passe près de chez vous !

Concert Chassol @ La Rodia

12 janvier 2017

Le retour, presque

La joie du jour est la sortie d’une compilation du label We Are Unique! Records pour fêter ses 15 ans, sur laquelle on retrouve notamment un morceau inédit d’un de mes groupes, Baka!. Ce titre intitulé Lek Fjord est issu d’une session de composition / enregistrement de 2007 dont rien n’était sorti jusqu’à présent. C’est une version démo, n’ayant pas pu mixer ce titre, faute de logiciel à la bonne version d’alors.

Voici le lien vers la page bandcamp pour écouter et acheter cette belle compil de 20 titres inédits pour la modique somme de 5 €.

Et pour les flemmards, le titre de Baka! est en écoute ci-dessous.

10 janvier 2017

Plaisirs simples

C’est pourtant pas compliqué : un beau décor, des vagues, des oiseaux, de la musique.

7 janvier 2017

Shannon…

Il y a quelques jours ont émergé plusieurs vidéos datant de 2004, d’autres continuent d’apparaître sur le compte de l’utilisateur Vimeo No More Return, elles semblent avoir en majorité été tournées lors de différentes éditions de l’excellent festival “Les Femmes s’en mêlent”.

En 2004 donc, je me rends à Paris pour une soirée de ce festival, pour un plateau qui s’avèrera exceptionnel : la pétillante Dawn Landes en solo que je découvre alors, le collectif danois Under Byen qui me met une énorme claque, et Shannon Wright, que je vois pour la première fois (mais pas la dernière…). Là aussi, grosse sensation, en duo avec la batteuse qui a joué sur son dernier album, c’est d’une rare intensité.

Malgré le son manquant singulièrement de graves, la vidéo ci-dessous donne une idée assez précise de ce que peut donner Shannon Wright en concert.

Shannon Wright 30/04/04 Paris, Café de la Danse from NO MORE RETURN on Vimeo.

5 janvier 2017

Des visions

Non, je ne m’appelle pas Jeanne d’Arc… Par ce titre, je veux parler d’un photographe qu’on connait depuis que le hasard (et surtout À Découvrir Absolument) nous a mis sur son chemin. Rencontré pour le live report du festival La Route du Rock en 2015, nous suivons donc depuis son actualité… et l’avons recroisé à plusieurs occasions, comme par hasard relayé sur notre webzine préféré.

Et si je parle de Jérôme Sevrette, c’est qu’une expo est en cours[1] (son événement Facebook) à l’Espace Andrée Chedid d’Issy-les-Moulineaux autour de son dernier livre/disque sorti, Terres Neuves [Re]Visions où l’on retrouve une partie de son univers photographique à base de Polaroids couleur, agrémenté de 2 CD remplis de superbes inédits de The Apartments, Brisa Roche, Tue-Loup, Renaud-Gabriel Pion feat. Jennifer Charles (Elysian Fields), Ulan Bator, A singer Must Die, Colin Chloé…

Amis parisiens, je vous encourage donc à aller y faire un tour !

Jérôme Sevrette - Terres Neuves [Re]visions

Le site de Jérôme pour découvrir le reste de son univers (et ses superbes photos de concert et d’artistes) : photographique.fr

Note

[1] Le vernissage aura lieu le jeudi 12 janvier à 18h30

4 janvier 2017

Bilan musical 2016

Suuns - Hold/Still

Cette année, contrairement à d’autres où j’avais laissé passer le temps et n’avais rien rédigé, j’ai pris le temps de faire un petit bilan musical de l’année 2016. Il se trouve qu’il a été publié sur À Découvrir Absolument, où j’écris parfois notamment des chroniques de concerts…

Je vous laisse découvrir tout ça. Et s’il y a des artistes que vous ne connaissez pas, vous pouvez en discuter dans les commentaires ici, c’est fait pour ça.

3 janvier 2017

Sponsorisé

Ahah, j’ai bien rigolé quand j’ai reçu ça par courriel[1] ce matin :

Sponsori-lol

J’avais envie de répondre soit “LOL”, soit que le bonheur ne s’achetait pas, mais finalement, ne rien répondre est encore mieux je crois.

Note

[1] Vous aimez et utilisez ce terme, vous ?

20 novembre 2016

3 lettres

Il s’est passé beaucoup beaucoup de choses très chouettes depuis le dernier billet, j’aurais pu faire un billet par jour, mais comme je n’arrive décidément pas à me contraindre à la publication quotidienne, c’est plutôt quand j’y pense[1].

Donc, hier, nous avons assisté à un très beau concert de TvB. Et ça fait du bien.

TvB @ Le Guingois / 109 - Montluçon

Note

[1] Ceci dit, rien ne dit que je ne vais pas rattraper tout ça en publiant des billets antidatés…

24 octobre 2016

Bon anniversaire Les Enclumés !

Ce samedi nous avons eu la joie avec Mona Kazu de jouer pour les 15 ans du collectif Les Enclumés et d’inaugurer par la même occasion leur Barnum chapiteau fraîchement acquis pour faire circuler la culture en milieu rural…

Nous avons donc joué aux côtés de l’excellent duo L’Étrangleuse. Et en plus on nous a dessiné en action ! Si c’est pas beautiful ça !

Dessin Mona Kazu © Braus Walklou

23 octobre 2016

Des liens sur la musique

Deux amis ont ouvert, l’un tout récemment, l’autre un peu moins, un blog sur la musique, mais aux finalités différentes.

Sur le premier, Auguste Marshal propose : “Le Rock indépendant des années 90. Les Radios Libres, Les Labels Indépendants, la scène underground avec une profusion de Groupes de Rock Indépendant nés de ce Magma créatif. Ce blog est un hymne à leur apogée. Histoire de les faire vivre, encore et toujours.”
Comme indiqué, l’occasion de lire des histoires, réécouter des titres, ou découvrir des groupes d’une scène rock foisonnante, tant française qu’étrangère. À noter également que cet Auguste anime une émission sur Radio Cultures Dijon tous les mercredi soirs, les podcasts étant naturellement disponible sur ce blog.

Le second, nommé Estereo Fonico est complètement différent, bien que toujours sur la musique : il s’agit pour l’auteur de faire découvrir des coups de cœur chinés en vide grenier ou ailleurs et devenus rares ou introuvables, et dont la musique n’est pas dispo sur le web : ce sont tous des albums vinyles, sans limite de style (on y trouve pour le moment du folk, du jazz, de l’expérimental, de la new-wave, des chants anciens…). Un extrait est à chaque fois proposé. Pour oreilles curieuses, frissons garantis !

18 octobre 2016

Le prix des indés*

*Sous-titré : Vous nous prendriez pas un peu pour des cons, des fois ?

Je voulais écrire un petit billet rageur et désabusé suite à l’écoute partielle[1] d’une émission sur (f)Rance Inter[2] qui retransmettait en différé avec moults interventions toutes plus merveilleuses les unes que les autres un machin nommé : “Prix des Indés”. Là, tu te dis que ça peut être sympa ce truc, du coup tu fais une recherche, tu t’aperçois que c’est toujours les mêmes artistes qui sont sur-représentés, sur-médiatisés (notamment sur la radio pré-citée)…

Arrive ensuite l’article qui pose tout là, comme la bonne grosse supercherie qu’est cette “cérémonie”, une bonne grosse bouse nauséabonde d’auto-congratulation / auto-promotion de gros labels qui engrangent des millions avec des artistes pas du tout à la marge (Justice, Daft Punk, Metronomy, Manu Chao…).

Tout le monde a salué le Prix du meilleur Album décerné à Jeanne Added (Naïve), le prix de l’album révélation décerné à Radio Elvis (PIAS), le prix du meilleur Vidéoclip à Odezenne (Tôt ou Tard), le prix du meilleur album à l’export à Christine & the Queens (Because), le meilleur petit label à Ed Banger (edité par Because). Même dans l’industrie de la charcuterie on prend plus de pincettes avant de se décerner des prix à soi même.

Voilà, voilà.

Pendant ce temps, les autres labels indés[3] continuent contre vents et marées de sortir des disques d’artistes précieux et indispensables. Merci à eux.

Notes

[1] Pour ma santé mentale, j’ai préféré couper court…

[2] Et là on se demande pourquoi j’écoute encore cette chaîne.

[3] Donc pas ceux qui se voient majors à la place des majors…

13 octobre 2016

Habitude

La gymnastique de l’esprit s’entretient : quand on laisse se flétrir l’idée même du petit bonheur, il est délicat d’y revenir de façon spontanée, sauf bien sûr si un fait marquant devient évidence. Autant dire qu’aujourd’hui, je suis toujours en train de chercher le petit truc qui aurait fait que peut-être, j’en tenais un.

Ça a plutôt été une succession de plein de trucs à faire, avec un bon bout de fatigue par dessus…

Mais, on peut toujours trouver des sources de bonheur, comme cette vidéo postée par un ami sur un réseau bien connu[1] d’une composition fort connue de Terry Riley ici jouée au Mali… Tout simplement magnifique.

Oui, la musique, toujours.

Note

[1] Et hélas quasi incontournable quand tu es musicien/manager/attaché de presse/etc.

20 septembre 2016

Découverte

Découvert le compositeur Henri Cowell… juste WOW ! J’adore.

Hélas rien à la médiathèque de la ville d’à côté.

18 septembre 2016

Enfin !

Petit retour en arrière : janvier 2016, mon PC bascule sur un affichage ridicule du jour au lendemain (sans doute suite à une mise à jour). Vu que tout part en couille par la suite, je me résous à faire une réinstallation complète et à passer en 64 bits : tout se passe à peu près bien, modulo la résolution que je ne récupère toujours pas.

Début septembre, je tente une mise à niveau 14.04 -> 16.04[1] pour voir si ça résout le problème, mais elle ne se passe pas comme elle devrait, elle s’est visiblement arrêtée en cours… Donc vu que je ne peux pas faire d’installation en USB (carte mère trop ancienne), je grave 3 DVD[2], et je parviens à réinstaller la version 16.04.1. Mais j’ai toujours ce bug de résolution d’écran qui me donne des instabilités d’affichage au niveau de Thunderbird, et une utilisabilité très moyenne au quotidien.

Depuis 2-3 jours, je tentais de trouver la formule magique me permettant de revenir sur la bonne résolution de l’écran, jouant du terminal pour installer un driver, modifier des paramétrages, etc. Jusqu’à ce matin où après tâtonnements, recherches sur divers forums et tutos, j’ai finalement trouvé sur un forum les commandes successives qui m’ont menés à la résolution du problème.

Et là comment dire, ça fait du bien.

Bon, maintenant je retourne à mes problèmes de plomberie[3].

Notes

[1] Des versions LTS donc.

[2] Les 2 premiers étant l’un incomplet, l’autre mal gravé.

[3] Oui passque ya pas que l’informatique dans la vie, ya aussi les trucs en plastoc qui cassent et qu’il faut remplacer, et que ça fuit par-ci, et que ça fuit par-là, et qu’il ne faut pas attaquer ce genre de chantier un soir de weekend alors que tout est fermé, etc.

7 août 2016

Une somme de…

Hier, on s’est offert un concentré de petits bonheurs : une pause le midi face à un petit port avec une bonne bière bretonne chacun, puis un moule / frites top, petite balade sur la jetée…

Bières bretonnes !

Plus tard dans la journée, les pieds dans l’eau au soleil, puis direction une crêperie divine, tant par le décor que le service et les galettes & crêpes, à se damner (mention spéciale à la caramel beurre salé / frangipane, les 2 faits maison, juste divin). Enfin, un petit rhum arrangé maison, histoire de terminer le repas en beauté.
L’adresse ? La crêperie des lutins, 7 grand’ rue à Saint Malo. De rien[1].


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

Note

[1] Et merci à Marie pour sa recommandation

24 juillet 2016

Night life

Ce soir, sur la route, nous avons vu dans l’ordre : un petit chevreuil, une chouette effraie (elle volait, hein), un chien, 2 chats, une chauve-souris (elle aussi en l’air)… thématique “ch” donc.

Et on a aussi admiré la lune rousse… et une étoile filante.


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

- page 1 de 70