Envisager l'infinir

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

17 août 2019

Obsolescence systémique

Comme chacun sait, qui dit travailler avec un ordinateur (quel qu’il soit, Mac ou PC sous Windows / Linux), dit suivre a minima l’évolution technologique… car les logiciels sont de plus en plus gourmands, du coup les ordinateurs doivent être de plus en plus puissants. Déjà cette course sans fin est particulièrement barbante, mais passons.

Mon portable atteignant l’âge déjà avancé de presque 6 ans, il devient indispensable de le changer. Mais je suis confronté à un petit problème : la carte son que j’utilise quasi quotidiennement pour mes projets musicaux est en Firewire 400. Il va sans dire qu’elle fonctionne toujours parfaitement malgré son grand âge (13 ans), et a l’avantage non négligeable de ne pas nécessiter d’alimentation quand elle est branchée en FW, contrairement à la plupart des cartes USB. Jusqu’à présent j’avais toujours pu la connecter à mon Mac, d’abord en FW400, puis 800 avec un câble 400-800, puis avec un adaptateur thunderbolt-FW800 + le câble précédent. Vous me voyez venir. Les derniers Mac, outre leurs prix, leurs défauts (le clavier papillon, qui s’encrasse et qui bloque, le SSD soudé sur la carte mère, etc.), sont passés à une nouvelle connectique, l’USB-C - le futur paraît-il - qui est non compatible avec le Firewire. Alors qu’il existait encore un hub[1] hors de prix il y a quelques mois comprenant du FW800, il a été retiré du catalogue. Du coup, plus d’autre choix que d’essayer de brancher 2 adaptateurs en cascade (car il existe un adaptateur Thunderbolt 3 (USB-C) vers Thunderbolt 2) et prier que ça fonctionne sans problème (j’ai des doutes à ce sujet), ou changer de carte son.

Alors bien sûr, à l’époque, j’aurais pu suivre l’évolution quand une nouvelle version de mon interface audio alliant le FW et l’USB est sortie. Mais je n’en avais pas besoin, et surtout la mienne fonctionnait (et fonctionne) encore très bien.

Bref, j’ai donc commencé à réfléchir à plusieurs alternatives, dont un portable Windows pour le son (car le logiciel - Ableton Live - que j’utilise est Win/Mac mais pas Linux) et quelques applis spécifiques, en double boot avec une install Linux pour tout le reste. Las, le Firewire ayant été principalement développé par Apple, il était peu présent et ne l’est plus du tout sur les PC portables. Du coup retour au point de départ.

Résultat des courses : quoi que je fasse, à moyenne échéance, il faudra que je change ma carte son pour une nouvelle avec des caractéristiques proches (pas mal d’entrées/sorties et un format compact) et une connectique “moderne” type USB(-C ?) ou Ethernet.

Tout ça donne parfois envie de se retirer au fin fond de la cambrousse et ne plus entendre parler de technologie, qui règne sur nos vies de façon toujours plus prégnante et inquiétante.

La maison fauteuil

Note

[1] Quoi qu’il en soit, il faut acheter un hub si on veut brancher quelque chose dessus.

14 août 2019

Il y a 20 ans, partir vivre une éclipse solaire

Un tweet daté du 11 août, 20e anniversaire de l’éclipse totale de soleil, m’a ramené à cette mini-aventure qu’on avait vécue, mon frère, une amie à lui et moi, pour aller dans une zone où on puisse la voir à 100%. Je l’avais déjà rapidement évoqué ici.

Nous étions partis dans la soirée, vers 21h environ pour arriver aux alentours de minuit, dans la campagne champenoise, dans la zone “100%”. Nous avions alors installé une tente le long d’un chemin, au milieu des champs. La nuit n’avait pas été particulièrement sereine, entre les bruits d’animaux, des engins agricoles toux feux allumés qui circulaient tout près, et toutes sortes de bruits peu rassurants. On avait finalement été soulagé quand le matin était venu… on était alors parti à la recherche d’un village où on pourrait boire un café… retour ensuite là où on avait campé pour attendre patiemment l’heure. Nous n’étions plus seuls dans les parages, beaucoup de monde avait afflué dans le secteur bien dégagé pour tenter de profiter de ce rare phénomène. Et à l’heure dite, la couverture nuageuse se déchirait pour nous laisser admirer et ressentir cette éclipse, que nous avions judicieusement accompagnée en musique du live at Roseland NYC de Portishead…

Et je n’oublierai jamais cette lumière blafarde, la sensation de froid, d’arrêt du monde, de torpeur mêlée d’une folle excitation à vivre l’instant le plus intensément possible.

Nous avions ensuite fait un petit tour à Reims où je me souviens être tombé par hasard sur une connaissance attirée dans le secteur par la même chose que nous…

13 août 2019

Bon anniversaire Dotclear !

Fidèle au poste, ce blog est toujours propulsé par le moteur de blog le plus glamour et sexy du monde entier : Dotclear. Comme de bien entendu, une nouvelle version vient de pointer le bout de son nez, version au nom mystérieux de “The Black Garlics”, je vous laisse découvrir ci-dessous l’origine… (photo par Hellgy)

The Black Garlics © Hellgy

Bien sûr, il fait bien plus puisque quasi tous mes sites perso (et de nombreux autres) tournent sous ce CMS fort robuste et souple.

Mille remerciements vont à Franck qui s’occupe de maintenir le bateau Dotclear à flots, affrontant houle et tempêtes sans broncher, apportant de nombreuses améliorations et fonctionnalités à chaque version.

8 août 2019

Tomber sous les mirabelles

C’est alors que, tout en étrennant avec une joie manifeste une table de ping-pong trouvée sur Le bon coin, nous rapprochant donc de mirabelliers qui donnent de façon tout à fait irrégulière quelques fruits, que nous constatâmes : diantre, fichtre, il y a plein de mirabelles cette année ! Et de secouer les branches, monter sur le toit en tôle du garage qui se situe juste à côté, et récolter en quelques jours plus de 7 kg (and counting) de fruits aux couleurs chatoyantes, dont quelques unes ont été entamées par des oiseaux gourmands.

Mirabelles doubles

Une partie de la récolte

Et d’en faire de la confiture, de la compote, des tartes…

Confiture de mirabelle

Tarte à la compote de mirabelles

25 juin 2019

SFR no more

Je sors le blog de sa torpeur pour râler : normal.

(Non, ce n’est pas le silence radio depuis… 3 mois (!) qui est normal.)

Adoncques, nous faisons face depuis quelques temps à une grosse dégradation de service du côté de chez SFR, opérateur bien connu pour ses pratiques commerciales fallacieuses (voire illégales) et un dégraissage de ses effectifs depuis un moment… ce qui visiblement n’a pas manqué de provoquer quelques désagréments.

Notre maison est située idéalement là où on peut avoir un débit d’environ 3 MB/s descendant - 0.50 MB/s montant soit environ 400 Ko/s - 60 Ko/s (ouais c’est dingue je sais).

Côté mobile, on n’est pas mieux loti puisque point de 4G à domicile, tout juste assez pour téléphoner, avec de grandes chances de coupures. Aussi nous avions installé un boîtier Fem to cell de l’opérateur. Début janvier, email de celui-ci indiquant que la technologie étant obsolète, ils allaient prochainement désactiver les boîtiers. Joie, donc, puisque la seule alternative est une autre techno utilisable seulement avec certains téléphones fournis par l’opérateur. N’étant plus engagé avec lui depuis des années (j’achète mes portables à part), aucune envie d’y retourner.

Côté services, courant février les serveurs mails sont tombés en rade pendant tout un week-end. Pratique. Pas d’excuse, pas de geste commercial, rien.

Depuis des mois, j’ai des soucis de connexion sur leur interface web et doit régulièrement réinitialiser le mot de passe (qui est aussi celui des emails, pratique). Aujourd’hui, il semble qu’il y ait un problème majeur puisque je n’ai pas pu me connecter, et le processus de réinitialisation n’a pas pu être mené à son terme : pas reçu de SMS, la page de validation pour réinitialiser via un email finit en erreur 500. Ce qui fait que ô joie, je ne peux plus consulter mes emails, hé oui.

Du coup, à force, je passe à la concurrence, chez Free pour le moment (le tél passe bien et c’est globalement moins cher même si je sais que le service est moyen, mais c’est le cas partout en fait), en attendant le jour où peut-être nous aurons la fibre.

Et je vais donc changer une nouvelle fois d’adresse email perso principale. Mais ce sera l’objet d’un autre billet, je pense.

- page 1 de 76