Envisager l'infinir

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - triple gronk

Fil des billets - Fil des commentaires

22 octobre 2017

Toujours pas…

J’étais fin prêt, bien remonté grâce au dégoût suscité par les derniers rebondissements, à enfin cracher ce billet sur la vie, (comment on détruit) la terre, le monde impitoyable de la musique. Et puis non.

Toujours pas. Trop de choses à faire. Et le manque d’envie, la lassitude de devoir composer avec mon blog au thème sombre et vieillissant mais que je n’ai pas pris le temps de remplacer par un autre… Du coup, j’ai passé du temps à chercher un thème déjà fait qui collerait suffisamment à ce dont j’avais envie, mais rien ne correspondait. Et c’était le soir et j’étais encore exténué, à force de nuits courtes et agitées.

Oh je sais ce que vous pourriez me dire : le thème n’est qu’un prétexte. C’est un fait. Il y a sans doute plein d’autres raisons qui me pousse à ne pas.

J’essaie de desserrer les dents et je reviens.

12 mars 2017

Que reste-t'il ?

Maintenant que c’est plié pour le candidat EELV qui a négocié, outre des promesses qui n’ont déjà pas été tenues à la mandature qui s’achève[1], des places au chaud pour les législatives pour un certain nombre de candidats de son parti (mais quel est-il encore, ce parti, démantibulé par des carriéristes aux dents longues… ?), qui reste-t-il ? Déjà que j’étais moyennement emballé par sa candidature, et les divers reniements de ses collègues entrés au gouvernement puis sortis, ravalant leur honte et mangeant leurs chapeaux… non, sérieusement.

J’avais l’espoir d’une candidature citoyenne, mais il faut bien se rendre à l’évidence que sauf miracle, il sera très difficile pour Charlotte Marchandise de réussir à réunir les 500 signatures nécessaires… D’après ce qu’on peut lire ici, il y a des raisons assez logiques (mais que je trouve pour ma part lamentables) à ce que ce recueil soit si difficile.

Puisque les noms des signataires sont rendus publics, les maires craignent soit des sanctions de leurs électeurs lors des prochaines élections municipales, soit des pressions de la part des grands partis qui détiennent souvent le pouvoir exécutif dans les régions ou dans les départements. Un chantage peut donc être fait : si un maire accorde un parrainage à un petit candidat, on peut en représailles lui retirer les subventions.

J’ai le dégoût très profond pour la politique de mon pays.

Note

[1] Du coup pourquoi le seraient-elles cette fois-ci, hein ?

1 mars 2017

Grève

Comment peut-il arriver qu’il se rencontre quelque part, même dans le fond des landes perdues de la Bretagne, même dans les inaccessibles cavernes des Cévennes et des Pyrénées, un bonhomme assez stupide, assez déraisonnable, assez aveugle à ce qui se voit, assez sourd à ce qui se dit, pour voter bleu, blanc ou rouge, sans que rien l’y oblige, sans qu’on le paye ou sans qu’on le soûle ?

La grève des électeurs

Qu’est-ce qu’il espère ? Car enfin, pour consentir à se donner des maîtres avides qui le grugent et qui l’assomment, il faut qu’il se dise et qu’il espère quelque chose d’extraordinaire que nous ne soupçonnons pas.

La grève des électeurs, Octave Mirbeau, 28 novembre 1888.

24 décembre 2015

Utopie

Les utopies sont joliment mortes et enterrées.

Si toutefois il restait un brin d’espoir quant à l’évolution de nos sociétés (on ne sait jamais, hein…), l’année 2015 a permis d’y voir plus clair… enfin, plus sombre, du coup. La pilule est plus amère que jamais.

Et bon Noël.

7 décembre 2015

Dubitatif

Je ne le suis pas. Je ne suis pas surpris non plus, hélas.

J’aurais bien envie de développer un peu mais je n’ai pas le temps. Un jour peut-être.

16 novembre 2015

Irrésistible

Une irrésistible envie de crier, pour couvrir les semeurs de troubles, les alimenteurs de peur, les grandes gueules / petites b****.

La classe politique me sort par les yeux. De quoi vous dégoûter à tout jamais de voter.

9 juillet 2015

Incroyable

C’est incroyable, mais parfois je suis jovial. Pas aujourd’hui.

Ça ira mieux demain, reposé.

13 avril 2015

Yankee ou zéro ?

Alors les députés, tranquilles dans vos bottes ? On veut jouer les yankees avec une loi encore pire que le Patriot Act ? Si vous votez cette loi, vous ne serez finalement que des zéros, des nuls, indignes de représenter quiconque, et surtout pas moi.

Vous signerez l’arrêt de mort de l’idée même de démocratie :

  • il faut savoir écouter les très nombreuses voix (et pas que des associations libristes) qui s’élèvent contre cette loi et surtout certaines dispositions liberticide au plus haut point (les fameuses boîtes noires qui interceptent tout le trafic internet, sans réel contrôle)
  • vous n’entendez pas même l’argument économique qui fait dire aux acteurs majeurs de l’hébergement, un des rares secteurs en pleine expansion en France qu’ils vont délocaliser si cette loi passe
  • comment faire encore confiance - si tant est qu’on ait pu un jour avoir confiance en des gens qui sont à ce point déconnectés des électeurs/citoyens - à des députés qui organisent volontairement la surveillance globale de toute sa population ?

J’ai choisi : les députés ZÉROS.

28 mars 2015

Je

M’énerve
M’agace
M’insupporte.

Demain est un autre jour.


Découvrir d’autres alphabétiques.

27 mars 2015

Ignorance

Comptent-ils sur l’ignorance, sur le désintérêt, sur le détournement d’attention (et moult rebondissements avides de pourriture) ou sur le syndrome de la peur tous azimuts - mais surtout envers le terrorisme et l’islamisme - pour faire passer une loi de surveillance massive de la population qui donnera(it) les clefs sans réel garde-fou à tout gouvernement ?

Il est primordial d’informer[1] et de se mobiliser.

C’est quand même hallucinant à quel point on doit toujours se mobiliser, lutter contre des gens qui sont censés nous représenter (à toutes les échelles, cf Sivens).

Note

[1] Outre le lien vers le blog de Tristan Nitot indiqué dans le billet précédent, on trouve des articles et communiqués à ce propos sur de très nombreux sites dont Numerama.

- page 1 de 6