Un autre dimanche

Le vide de cette journée remplit la maison, les sons ne répondent pas aux sollicitations hostiles.

Il y a à nouveau dans ce jour un quelque chose de froid, qui empêche de se détendre vraiment, de trouver une quiétude qui de toute façon ne durerait pas. On croise des poussières qui nous renvoient à notre déliquescence, un abandon de son soi après celui de son environnement.

Ce jour où le rêve a déterminé l'humeur, insatisfaction, regret, frustration, nostalgie onirique et tellement concrète. Et l'écrire, le transformer en texte mi-fictionnel, mi-réel... en faire quelque chose de bien, au moins.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/333

Haut de page