L'assistance téléphonique délocalisée

Où, pour essayer de récupérer une mauvaise manip dans le changement d'une adresse email, l'auteur se casse le nez avec l'assistance technique délocalisée...

Il y a des jours comme ça : on veut changer une adresse email pour enfin ne plus recevoir de spams, dus à l'affichage sur un site (pas un des miens) de l'adresse en clair. Et puis on oublie de cocher une petite case pour transférer les messages arrivant sur l'ancienne boîte sur la nouvelle pendant 60 jours. En même temps, j'avais pas envie de me taper encore 60 jours de pourriels, hein. Et puis là, boum, un message utile doit y arriver... Argh.

Bon, pas de panique, on va voir ce qu'on peut faire pour modifier tout ça en ligne. Rien ? Ok, voyons s'il y a une assistance par mail. Non ? Bon, ok le téléphone alors.

Le téléphone. C'est là que ça se gâte.

Le temps d'attente est gratos maintenant si on appelle d'une ligne France Télécom. Super. Après, c'est 0,34€ par minute. Autant dire qu'à ce prix là, s'ils peuvent faire durer l'appel, ils vont pas se gêner. J'attends donc, je tape les numéros demandés par la gentille boîte vocale, et je tombe sur un téléopérateur (à 0,34/min) que j'ai du mal à comprendre à cause d'un accent à couper au couteau. Les infos passent mal, je lui fait répéter chaque phrase, il ne comprend pas tous mes mots, c'est laborieux. Au bout de près de 20 minutes de demande de renseignements (aucun lien avec le problème), d'exposition du problème, d'attente pour qu'il se renseigne auprès d'une autre personne - je suppose - sur ma demande spécifique, il me fait patienter une seconde fois pour tenter une modif et.... beeep, beeep, beeep, ça a raccroché. Trop chouette.

Vu qu'on m'a demandé mon numéro de tél portable (ah bon ?), j'attends quelques minutes sans trop d'illusions quand même. Entre temps, je trouve une autre solution vu que c'est une galère pas possible pour récupérer quelques pauvres emails.

Je rappelle donc une fois, je tombe sur quelqu'un d'autre - bien sûr - avec un accent proche du premier, donc difficilement compréhensible. Idem, il me demande à nouveau moultes renseignements avant que je ne tente de lui expliquer vite et bien que c'est bon, plus rien à faire, et de vérifier si l'opérateur précédent n'a touché à rien. Au final, après 5 min, il finit par comprendre, et il est grand temps de passer à autre chose, j'en ai eu assez pour la journée.

Un grand merci à la marque couleur de fruit pour m'avoir fait ainsi perdre du temps et de l'argent, ce qui n'est vraisemblablement pas le cas de tout le monde, car il faut avouer que la délocalisation des call-center c'est grandiose :

  1. moindre coût du travail, une hotline peut se délocaliser, du moment que le personnel a des notions de français ;
  2. difficulté à se comprendre, donc plus de temps passé en ligne, donc on casque plus.

Tout bénéf pour le FAI qui fut jadis un service public...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/169

Haut de page