Publicité vs obésité

C’est par l’intermédiaire de M. LeChieur et de son commentaire acerbe sur la légende de la photo que je suis tombé sur cet article du Monde à propos des messages qui défilent au bas des pubs à la télé pour des produits qui se mangent.

Vous qui regardez, vous avez bien dû apercevoir une ligne noire en bas de l’écran incitant à bouger, et à manger sainement alors qu’on vous vante les mérites de quelque soda ou biscuit. Le problème, dit cet article, c’est que ça semble complètement contre productif, les téléspectateurs ne voient pas ou ne comprennent pas le message comme il le faut. Très fort non ?

Pour ma part, à lire ce messages sur 15 pubs qui se suivent, ça me donne envie de bouffer plein de trucs, d’ailleurs je ne m’en prive pas, je grignote entre les repas, je mange plein de gâteaux, de chocolat, et alors ? On va bientôt nous interdire de respirer parce que l’air est pollué ?

Alors on va me rétorquer : mais c’est un problème de santé publique. Oui, bien sûr, mais dans ce cas, je suis plutôt d’avis d’interdire les pubs en direction des enfants (les plus touchés), ce qui est en vigueur notamment en Suède. Ah, on s’aperçoit d’ailleurs que certains fabricants s’y mettent.

On veut une fois de plus nous faire culpabiliser et nous inciter à mieux manger alors qu’on nous vante à longueur de journées des produits avec de vraies saloperies dedans. Faudrait peut-être arrêter de nous prendre pour des vessies.

Ah, je suis tombé ce matin sur un bout d’émission intitulé “service public” sur France Intox qui était consacrée à la pub. J’attends avec impatience la mise en ligne du podcast pour vérifier la partialité des animateurs envers le doux rêveur que semble être à leurs yeux Vincent Cheynet, un des invités et membre du collectif Casseurs de pub.

Haut de page