Envisager l'infinir

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

27 mars 2013

Ils commencent à me les briser menu !

Là il faut avouer que ça dépasse les bornes.

Je n'ai pas le dépris assez fort, ni le mépris assez intense pour réagir de façon épidermique à toutes les âneries qu'on peut entendre ces jours-ci. Comment peut-on à ce point s'illusionner d'être dans le sens de l'histoire (un "printemps français", on aura tout vu !) alors qu'on est plongé dans un obscurantisme du ô, tième siècle[1] bien tassé, et contre l'histoire et son évolution ? Comment peut-on croire pouvoir renverser un gouvernement qui ne serait pas légitime car de gauche[2] et donc incapable ? Comment peut-on s'offusquer que dans une manifestation dont certains éléments sont incontrôlés et bravent une interdiction, des gaz lacrymogènes sont utilisés ?

Ah ça, on ne s'offusque pas quand il s'agit d'ouvriers aux abois qui n'ont plus que la colère et le désespoir comme motivation et qui se prennent des lacrymo.

Ils me dégoûtent, je n'arrive pas à ne pas me mettre en colère face à ce déchaînement de haine (refoulée ou non, assumée ou non).

Notes

[1] Tous les siècles en ont leur part, non ?

[2] En fait de centre droit, mais passons, c'est presque un détail, là.

11 décembre 2011

C'est officiel

Adoncques, contrairement à ce que je proclamais haut et fort (enfin presque) il y a un moment, je me suis résolu à être présent sur facebook, et ce pour une seule et unique raison : pouvoir faire la promo de Mona Kazu et Tomek sur un réseau très très fréquenté[1].

J'ai donc fait en sorte de désactiver le maximum de choses concernant les informations sur mon compte. Malgré cela, j'ai un sursaut (de lucidité ?) et l'envie d'envoyer chier. Pourquoi ?

Je me suis aperçu cette semaine qu'il est désormais de bon ton de communiquer des décisions officielles uniquement via ce réseau, et non par voie de courriel comme on pourrait légitimement s'y attendre. C'est donc une forme d'exclusion manifeste. Qui n'est pas là n'aura pas l'information, fusse-t-il concerné de façon directe. Je viens de vérifier sur le site officiel, aucune trace de l'info. Aussi, je suis très très énervé par ce genre de comportement qui ne mérite que le mépris.

Note

[1] sans blague ?

15 octobre 2009

L'enfer, c'est les autres

Pourquoi faut-il systématiquement que, quand j'ai besoin de me reposer le matin à la maison, un voisin actionne une débroussailleuse durant ledit matin ? Pourquoi faut-il systématiquement que, quand j'ai besoin de me reposer le matin à la maison, quelqu'un cherche à me joindre sur le téléphone fixe que j'oublie à chaque fois de débrancher ?

Rien d'étonnant à rêver de meurtre à la tronçonneuse après ça !

9 juin 2008

Bêêêêêêêêêê !!!!!

Parfois je me demande pourquoi je poursuis ce blog, ayant de plus en plus de mal à trouver du temps, même pour ne rien dire d'intéressant.
Et, depuis un moment, n'ayant plus envie de commenter une actualité sociale, politique qui dépasse l'entendement dans l'abjection, le jusqu'au boutisme aberrant mais bien réel.

Ne pas arriver à m'exprimer sur le sujet tant le dégoût est prononcé - dégoût aussi de ma non-réaction et de celle des autres - me fait l'effet de devenir passif, effet renforcé par mon rejet de la mobilisation dans la rue (j'ai du mal à être un mouton, même en colère). Oui, je sais, ce que je viens d'écrire est plein de contradictions, et j'assume. Pour avoir été impliqué à une époque dans un mouvement étiqueté "anti" avant de changer d'étiquette de journaliste par "alter", j'en ai retiré un goût amer pour la lutte dans la rue (Nice décembre 2000, vive les syndicats), voire la lutte tout court. Contre des machines soi-disant sans tête : institutions internationales type FMI, Banque Mondiale, ou l'encore plus symptômatique "marché" de la finance, qui régit tout dans le monde, ou peu s'en faut. Les lois de la finance sont solubles dans la globalisation de mes c...

Bref.

Dès que j'ai fini tout ce que je dois faire pour avant-hier, je vous parlerai d'autre chose.

14 mai 2008

Respect

Lâcheté

Encore cette bonne vieille lâcheté qui apparaît au détour de projets avortés, ou détournés de leur première mouture... On s'implique, on est motivé, et on se retrouve comme un con à ne pas être mis au courant que finalement, ben non, on ne fait plus partie de la chose, ou que l'alter ego à d'autres projets certainement beaucoup plus intéressants à mener.

Toujours ce bon vieux réflexe de laisser courir, quelle importance après tout, je fais comme je veux, je vis ma vie comme si les autres n'existaient pas, du moins certains autres. ça me rappelle furieusement une époque glorieuse des coups par derrière.

Et la politesse dans tout ça ?

Eh, vous connaissez des gens qui vont sur des sites pour vendre des trucs ? forcément.

Mais quand il s'agit de se comporter en être humain courtois et respectueux de l'autre, cet autre qui n'en est pas moins humain malgré l'interface informatique incontournable, là, c'est plus la même ! Du respect ? De la courtoisie ? ça existe encore ça monsieur ?

Le vieux schnock de 35 ans que je suis demeure très mais alors très agacé par l'impolitesse chronique dont font preuve les super internautes commerçants (ah, ça vient peut-être de là, tiens) qui ne daignent pas une seule fois dire 1) qu'ils ont trouvé leur bonheur ailleurs, que c'est pas la peine d'attendre quelque chose de leur part 2) qu'ils sont ravis des renseignements fournis sur le produit mais qu'ils en ont rien à foutre du gus en face qui a pris un peu de son temps pour en parler le mieux possible, etc.

Ah, le con-sommateur-roi se fout de ta gueule comme il se fout des gens qui l'accueillent en magasin puisqu'il est le roi et qu'il faut pas le faire chier passque il a aussi sa vie (de merde), qu'il a les nerfs à passer sur la 1e personne qu'il rencontre, passque ceci et celà, et que si c'est ça, il change de crèmerie (pour rester poli).

Voilà où nous en sommes. Tristes gens qui ne se respectent même plus.

17 janvier 2008

La rage

On sait que ça va mal, mais on est tout juste en train de se rendre compte à quel point tout est mis en œuvre pour rendre la vie plus difficile aux "petits", histoire de les enfoncer de plus en plus dans la survie, pour ne plus avoir d'autre chose à faire qu'essayer de garder la tête hors de l'eau.

Lire la suite...

24 avril 2007

Sarkozy en off

Et ça se passe de commentaires... la tolérance selon le nain immonde qui veut prouver qu'il veut y arriver, même en partant de très bas et en montant sur le corps des autres au passage.


Sarkozy en off fait peur
envoyé par sarkophage

Un blog incontournable, surtout ces temps-ci : Sarkostique

19 avril 2007

L'assistance téléphonique délocalisée

Où, pour essayer de récupérer une mauvaise manip dans le changement d'une adresse email, l'auteur se casse le nez avec l'assistance technique délocalisée...

Lire la suite...

17 mars 2007

Réveil difficile

Il y a des jours comme ça où l'on reçoit des mails le matin qui fond froid dans le dos. j'ai reçu un communiqué de RESF qui s'intitule L'homme qui souille ce qu'il dit aimer.

Deux jeunes hommes, victimes de persécutions dans leur pays, ont été renvoyés à leurs bourreaux car, selon la sentence favorite du ministre de l’Intérieur, « ils avaient vocation à être reconduits dans leur pays ». Ce qui a été fait. Issa est en prison au Tchad, Elanchelvan a été exécuté par l’armée sri lankaise..

Une preuve de plus de la grande humanité dont s'honore le hongrois d'origine à la tête du ministère de l'intérieur et ses sbires...

Le reste ici...

31 décembre 2006

quoi ? une année ? où ça ?

Sans doute ce que s'est dit Saddam le matin où on l'a emmené se pendre. ça laisse un peu perplexe, ce monde si vilisé qu'il encourage, mieux, qu'il incite à la peine de mort pour les méchants.
Digne, il a dû se dire aussi qu'il était temps pour lui de quitter cet univers de tarés va-t-en guerre et autres furibards extrémistes où l'année qui vient ne pouvait être que pire que celle qui venait de passer.

Mouais, souhaitons-nous donc une meilleure année que 2006 qui elle-même ne fut pas mieux que la précédente, etc. Mais quoi ? 2007 et l'arrivée du nain ou de pimprenelle au pouvoir ? et du borgne immonde à 20 % ? 30 ? Puisqu'on n'y peut rien, essayons de nous montrer digne.

Un voeu peut-être : ne pas commencer l'année comme la précédente, toute la nuit à se vider partout (mais surtout aux chiottes). Et non, ce n'était pas une indigestion...

Sur ce, bonnes huîtres, escargots, foie gras, saumon, langoustes et tutti quanti...* et gaffe à la gastro.

Des bises. Tout de même.

(bonne année ?....)

*et si c'est autre chose, parfait, ne restons pas bloqué sur les trucs chers qui pourraient faire croire que le plaisir n'est que proportionnel au vidage du porte-monnaie. Et que c'est 'achement bien de s'en foutre plein la panse même qu'on n'arrive plus à ingurgiter - le gavage, y zappellent ça. Arf.

- page 1 de 2