Thurston, l'éternelle jeunesse

Fin juillet - oui, le temps passe, voyez-vous - nous sommes allés au Consortium, l'endroit hype de Dijon (art contemporain, toussa) pour déguster un concert de Thurston Moore, en vacances prolongées (définitives ?) de Sonic Youth.

Thurston Moore - Dijon Consortium 2012 Je découvre le nouveau bâtiment construit par-dessus ce qui s'appelait auparavant l'Usine, lieu de concert et plus. Le concert a précisément lieu dans l'ancien bâtiment, et après la file d'attente en arc de cercle pour la billetterie, la file d'attente pour obtenir une bière est encore plus impressionnante. On sent un brin d'affolement du côté du bar provisoire.

Donc on passe et s'engouffre dans la salle pour découvrir la 1e partie, oui : Hush Arbors, un duo guitare-chant / batterie, sorte d'americana pas transcendant, au point qu'on va faire la queue pour une bière...

Thurston Moore - Dijon Consortium 2012 De retour dans la salle on s'installe près de la scène pour assister au concert de Thurston et son nouveau groupe, Chelsea Light Moving. On retrouve les 2 précédents compères et une violoniste / bassiste (eh oui) qui s'est jointe à eux. L'immense Thurston arrive et attaque à l'acoustique 12 cordes un de ses riffs un brin complexe mais musical, sa marque de fabrique... et à peine 2 minutes passent qu'il enclenche le déferlement sonore muni de moults distos... Ok. Ça s'annonce plutôt bien. Le groupe est en retrait mais assure méchamment. Autant dire qu'on est happé par l'ambiance du concert, alternant des morceaux un peu calmes à d'autres méchamment distordus ou évolutifs...

Thurston Moore - Dijon Consortium 2012 2 rappels plus tard, et un excité arrive en bord de scène en bousculant tout le monde... et Thurston s'appuie sur lui avec sa guitare, le pousse, descend dans le public surpris[1] et un peu secoué de se retrouver à faire corps non plus avec sa musique, mais avec lui et sa guitare... retour sur scène, fin de morceau chaotique et le batteur se jette dans le public à son tour... s'ensuit une destruction en règle de toute la batterie...

Autant dire un excellent concert et un souvenir qui restera, celui d'avoir pour l'une Thurston dans les bras, et pour l'autre le manche de la guitare dans la main... Funny time !

Ma galerie photos du concert sur flickr

Note

[1] public familial, à mon grand étonnement

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/450

Haut de page