Unity & Gnome Shell : mouais, bof.

Billet pas forcément détaillé et surtout pas exhaustif sur mon expérience d’utilisateur avancé de mon PC sous Ubuntu avec les 2 nouvelles interfaces révolutionnaires, à savoir Unity et Gnome-Shell.

Dans le cadre d’une installation nouvelle d’un PC sous Ubuntu pour ma maman, j’ai laissé l’interface utilisateur Unity, sachant que Ubuntu 11.10 ne laisse plus la possibilité par défaut[1] de choisir entre l’interface classique et celle-ci.

Du coup, j’ai tenté d’optimiser l’interface au maximum pour que ce soit le plus newbie user friendly possible. Malgré cela, je me confronte à certains écueils dû à sa conception même. Preuve par l’exemple :

  1. la disparition du menu de l’application : il faut survoler la barre du haut pour accéder au menu ; pour perdre l’utilisateur, il n’y a pas mieux (je trouve).
  2. la quasi disparition de la barre de défilement dans le navigateur de fichiers[2] (et dans les applications supportées) qui réapparaît là aussi au survol et n’est pas évidente, même pour moi, à "prendre".
  3. la superposition parfois très gênante du dock latéral qui ne prend pas toujours la main quand on veut : en voulant cliquer sur une des icônes du menu pour lancer une application, le clic agit dans la fenêtre sous le dock. (ce souci semble réglé sous 11.10)
  4. l’accès aux applications est devenu compliqué : pour un utilisateur de base qui se sert quotidiennement de peu d’applications, aucun souci. Pour celui qui s’en sert de beaucoup, c’est plutôt très pénible, d’autant que le menu des applications classés par type sur l’interface classique est de loin ce que je trouvais de mieux jusqu’à présent[3].

De mon côté, après avoir tenté Unity sur mon poste, j’ai opté pour Gnome Shell, mais ne suis pas plus convaincu que ça. C’est assez peu paramétrable et a le même genre de défauts que Unity à savoir :

  1. l’accès aux applications est aussi peu pratique dès qu’elles ne sont pas dans le dash (menu latéral)
  2. même symptôme pour la barre de défilement
  3. lourdeur de l’interface : le menu (et toutes les icônes) des applications doit se charger quand on va sur activités alors qu’avec un menu existant, pas de latence pour afficher et lancer une application quelle qu’elle soit
  4. il est recommandé de connaître les raccourcis claviers pour moins perdre de temps à chercher une application (entre autre)
  5. l’entrée de menu éteindre n’est pas prévue à l’affichage par défaut !!! on croit rêver
  6. gourmand en ressource...
  7. le système de notifications est pas mal fait, avec un bref affichage en surimpression en bas de l’écran ; par contre j’ai eu beaucoup de mal à ouvrir la fenêtre correspondant aux notifications de conversation instantanée par ex

J’ai aussi tenté un retour sur gnome classique, mais je n’ai pas réussi à paramétrer l’affichage des différentes barres. inutilisable en l’état, et graphiquement moche.

Bref, la tentative de réinventer la manière d’utiliser l’ordinateur au quotidien est certainement une bonne chose pour un utilisateur classique et n’utilisant que très peu d’applis, mais certainement pas pour des utilisateurs avancés ayant besoin de tout sous la main de manière ultra rapide (ce dont on était habitué jusqu’à présent). Le choix ergonomique de ne plus avoir de menu extensif d’applications directement accessible est pour moi une erreur majeure.
Je ne sais pas encore si je vais passer sur une autre version/interface/environnement/distribution, mais j’y pense fortement.

PS : lien intéressant > gnome vs kde vs unity
Un autre indispensable pour améliorer l’utilisabilité sous gnome shell : prise en main de Gnome Shell

Notes

[1] Car oui, on peut encore choisir mais en installant un paquet supplémentaire.

[2] Introduit dans la version 11.04, et aussi en fonction dans l’interface classique.

[3] il semble qu’Apple ait enfin pensé à donner la possibilité aux usagers d’OSX de classer ses applications sans tout chambouler avec 10.7 Lion

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/421

Haut de page