Un choc

Je réagis de moins en moins à l'actualité, mais le drame du Festival Pukkelpop ce jeudi m'a sévèrement remué.

En train de rédiger un billet à venir sur mon expérience humide à la Route du Rock le week-end dernier, j'apprends à la radio jeudi soir le drame qui s'est déroulé quelques dizaines de minutes auparavant au festival Pukkelpop au nord-est de la Belgique. Ce festival qui accueillait près de 60 000 personnes a vu plusieurs de ses scènes / chapiteaux / structures s'effondrer sous les assauts d'une tempête à la violence imprévisible, entraînant plusieurs morts et de nombreux blessés. De même de nombreux arbres qui entourent le site sont tombés.

j'ai appris hier qu'une scène et sa structure s'était effondrée (comme un château de carte) aux États-Unis dans des circonstances similaires, entraînant là aussi des victimes.

Ayant été festivalier quelques jours plus tôt - j'y reviendrai donc - et travaillant parfois en tant que technicien sur ce genre d'événement, je ne peux qu'être abasourdi par cette tragédie.

On se pose toujours la question de cette éventualité : les installations extérieures, aussi bien conçues et vérifiées soient-elles ne sont pas indestructibles, il suffit d'un phénomène météo imprévisible et violent pour tout mettre à bas. Au mieux, les dégâts ne sont que matériels. Au pire...

Une pensée va ce soir pour toutes les victimes - qui n'étaient là que pour profiter de bons concerts et de bon son - et leurs proches.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/414

Haut de page