New year again

On se laisse prendre une fois de plus à se fermer, autiste again, ne pas avoir envie de passer/penser à cette nouvelle année, ne pas avoir envie de passer des fêtes gâchées dès les premiers moments par des repas trop lourds et indigestes (once again), ne pas avoir envie de se confronter aux autres, dont certains ne vous veulent que du bien, d'autres moins...

Avoir envie qu'on vous fiche la paix avec ces vœux qui ne servent jamais plus qu'à se donner bonne conscience, comme un réflexe (ça va ? ouais et toi ? ouais. bonne année !), une illusion d'un meilleur pour l'année qui vient alors que la précédente a déjà vu pire que celle d'avant qui elle-même, etc. Une année qui bastonne déjà au proche-orient. Une année qui chauffe déjà partout.

Alors oui, je n'arrive pas à me défaire de ce pessimisme habituel de fin/début d'année, de gâchis, de futur-no. Pourtant, j'aimerais comme autour de moi être positif, plein d'entrain et d'espoir. J'aimerais.

Malgré tout, soyons attentifs et vigilants, et surtout, aimons-nous autant que possible.

2009 est là et on va s'y coller, pas le choix.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/241

Haut de page