Mot-clé - médias

Fil des billets - Fil des commentaires

Le prix des indés*

*Sous-titré : Vous nous prendriez pas un peu pour des cons, des fois ? Je voulais écrire un petit billet rageur et désabusé suite à l’écoute partielle[1] d’une émission sur (f)Rance Inter[2] qui retransmettait en différé avec moults interventions toutes plus merveilleuses les unes que les autres un  […]

Lire la suite

Médiatite aiguë

L’expérience est à la fois intéressante et traumatisante : être volontairement coupé du monde[1] pendant une dizaine de jours fait un bien fou, on se rend compte à quel point le flux continu d’informations (négatives, car la plupart le sont) agit de façon conséquente sur le moral. Rien de tel que de  […]

Lire la suite

Glouton, et autres considérations

De glouton, je n’ai jamais été, gourmand, plutôt, de choses sucrées et/ou fruitées[1]. On ne peut pas dire par contre que je raffole de ce que je vois / entends dans “lémédia”. Fichtre[2], que penser de ce dogmatisme ultralibéral et financier, largement relayé et soutenu par ces médias dominants,  […]

Lire la suite

Larme

Médusé "Le manipulé"

À chaque fois que je regarde une émission de télévision grand public (sur le web), je comprends pourquoi je n’ai plus de poste chez moi (ou presque, comprenne qui peut).

Après avoir regardé l’édifiant documentaire sur la troïka sur Arte+7, et voyant passer des tweets sur une autre qui était en cours, je me connecte donc sur le site de France2 pour suivre en direct les 3/4 restants de “Cash Investigation” qui parle ce soir-là des entreprises gérées (ou liquidées) par des fonds spéculatifs et leur impact sur l’emploi et les conditions de travail. On note au passage le titre évocateur : “Quand les actionnaires s’en prennent à nos emplois”.

J’avais déjà entendu parler de cette émission et de son concept - qui se comprend d’ailleurs quasiment à la lecture de son titre - plutôt en bien, voyons donc ce qu’il en est.

Lire la suite

La presse musicale n'a aucune honte

Le pont...

Même si je précise musicale, le reste de la presse n'est pour moi pas plus inspirée. Je ne vais pas revenir sur de nombreux titres nauséabonds à faire bondir, de nombreux articles puants - et je ne parle pas des commentaires - quand ce ne sont pas certains écrits avec les pieds (qui puent, cela va de soi).

Bon. Revenons à nos moutons. Ça faisait longtemps que je n'avais eu entre les mains un exemplaire du magazine "Les Inrocks" qui fut un temps - lointain - était une la référence en matière de presse musicale (indie & vaguement intello, quand même), avec une maquette sobre et en noir & blanc, une périodicité mensuelle et des articles fouillés et non racoleurs. Depuis son passage à un hebdo traitant d'à peu près tout, d'aucuns avancent qu'on y a perdu au change. Je peux difficilement leur donner tort.

Lire la suite

Total soutien

OK, bon maintenant, assez rigolé (jaune), là ça devient juste insupportable. L'homophobie à peine voilée, puis complètement assumée, c'est pas lourd, c'est juste intenable. Ça me mine d'entendre largement relayés par la presse pourrie (et même celle qui l'est moins en temps normal) toute heureuse  […]

Lire la suite

Tu la sens là, ma phrase morbide ?

Ce titre en forme de coup de gueule du soir après avoir lu une énième chronique qui n'a encore rien compris. Pourquoi, oui pourquoi faut-il que les chroniqueurs pensent systématiquement que les chansons - de quelque style que ce soit - exprimant une émotion, une atmosphère qui sort de l'ordinaire  […]

Lire la suite

Panique à bord

Nan décidément c'est dur de faire plus con que l'UMP ces temps-ci... j'arrive pas à imaginer comment en quelques années (un peu avant l'arrivée de son petit chef au pouvoir) les mentalités les langues le manque d'idée de cette droite dite décomplexée[1] ne se sont autant lâchés jusqu'à la défense  […]

Lire la suite

Haut de page