Prendre sa dose

Dire qu’on a profité serait en-dessous de la réalité : le premier concert de Mona Kazu en public depuis des lustres a été comme une libération, un bonheur démultiplié par un public lui aussi heureux de partager ce moment avec nous. Ce fut aussi une première avec Régïs à la batterie, et on peut dire que sa capacité d’adaptation à nos morceaux - pour ceux qu’il n’avait pas encore joués avec nous - est simplement incroyable.

Prêts ! © Priscille Roy, mai 2021
Prêts ! © Priscille Roy

Ça faisait des mois, de longs mois, qu’on n’avait plus ressenti cette excitation, cette libération d’hormones qui rend la vie plus légère. L’équilibre est revenu.

Et que ne durent que ces moments doux…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/3025

Haut de page