Partir

Puisqu’on ne peut plus bouger, plus voir de concert[1], en partageant ce moment de communion avec le groupe et le public, que le ratio frustration / plaisir des sessions live depuis le salon / la cuisine / la chambre (rayez la mention inutile) diffusées sur les réseaux accroit de façon vertigineuse, il faut trouver autre chose.

Bien sûr, j’ai largement de quoi m’occuper, entre rédiger des chroniques (en retard, toujours) pour le webzine À Découvrir Absolument, m’occuper du défrichage de la pelouse envahie par les orties, du jardin, essayer tant bien que mal de faire de la musique[2], et évidemment poursuivre le travail sur les sites.

J’ai vu passer, sans doute sur un réseau, ce lien vers un article du Monde proposant des endroits improbables du net… outre bien entendu The useless web, ce site permettant d’accéder de manière aléatoire à une foultitude de sites WTF complètement inutiles et donc indispensables en ces temps suspendus, j’y ai découvert ce qui m’occupe les yeux et m’emmène ailleurs : la vidéo d’un trajet complet en train de Bergen à Oslo. 7 heures 14 minutes de neige, tunnels, montagnes, lacs, forêts, maisons rouges en bois et toutes ces sortes de choses. L’occasion de découvrir Finse[3], gare la plus haute (en altitude) de Norvège et bien enneigée durant une bonne partie de l’année. L’occasion aussi d’assouvir ma passion (qui demeure intacte) des trains.

Railway to Oslo, avr. 2020

Une façon obsessionnelle comme une autre de s’évader un peu…

Notes

[1] Depuis le début du confinement, ce ne sont pas moins de 6 concerts auxquels on devait assister qui ont - forcément - été annulés…

[2] Tant à faire, et si peu l’esprit à ça, finalement…

[3] Oui c’est une webcam, ouverte depuis plusieurs mois dans un onglet, on se divertit comme on peut, hein…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/2982

Haut de page