Renouvellement

[Ce billet fait suite à un autre publié il y a quelques semaines.]

Je me suis finalement fait à l’idée de reprendre un Mac portable pour plusieurs raisons déjà abordées précédemment mais que je rappelle ici :

  • j’exècre Windows pour sa lourdeur, ses mises à jour (incontrôlées), ses menus/sous-menus/sous-sous-menus de paramétrages, etc.[1] ;
  • j’aurais aimé prendre un portable et y mettre un Linux (ce que j’ai depuis des années sur le PC fixe), mais j’utilise un logiciel musique uniquement Mac ou Windows, du coup pas le choix si je veux continuer avec celui-ci.

Du coup, une bonne occasion m’a permis d’acheter un MacBook Pro 2019 avec une configuration correcte. Je dresse ici un petit bilan après quelques semaines d’utilisation.

Ce que j’aime

  1. Les performances : clairement, le bond en performance avec des logiciels gourmands (comme Ableton Live par exemple[2]) est particulièrement flagrant, et c’est très appréciable, notamment en concert avec pas mal d’entrées directes et d’effets en temps réel.
  2. Le poids / la taille : autant c’est chiant côté connectique (on en parle après), autant la réduction du poids pour le transport dans le sac à dos, et de la taille sur une petite table (en live, notamment) est bon à prendre.
  3. Surprise : la cascade d’adaptateurs permet de faire fonctionner des appareils en Firewire 400 sur une prise en USB-C !

Ce que j’aime moins

  1. Le clavier : avec son système “papillon”, ce clavier ultra plat à la course très réduite est difficile à prendre en main (3 mois et j’ai toujours du mal à bien taper avec), il fait plus de bruit et est très sensible aux poussières qui s’immiscent sous les touches et finissent par les bloquer (la garantie est étendue sur ce point précis, on se demande pourquoi… Non). Après 3 ans à s’entêter, ils viennent de sortir un nouveau modèle avec un nouveau clavier avec une plus grande course (comme avant), comme quoi…
  2. La touch bar[3] : l’intérêt m’apparaît très limité… et pas mal de manipulations sont moins pratiques ou moins directes que précédemment.
  3. La connectique en USB-C : oui, il paraît que c’est l’avenir, ça fonctionne dans les 2 sens de branchement (enfin !) mais 4 prises pour tout (y compris l’alimentation), avec le besoin de brancher des hubs dans tous les sens pour adapter les connectiques des différents appareils, ça devient vite le bazar, et ce qu’on gagnait en place avec la réduction de taille, on le perd avec l’encombrement des hubs…
  4. Comme évoqué précédemment, il faut acheter plein d’adaptateurs et hubs… et d’ailleurs le lecteur/graveur en USB 2 ne fonctionne pas avec un hub. Il faut un adaptateur spécifique… Gros soupir
  5. La prise en charge aléatoire de la carte son : en fait, à force d’essayer des choses, j’en suis venu à la conclusion (provisoire ?) que les prises USB-C à gauche étaient moins susceptibles de “reconnaître” la carte que celles de droite. Et parfois il faut juste redémarrer l’ordi pour qu’il veuille bien la reconnaître.

Pour un appareil censé être du haut de gamme (vu le prix…), ça fait tout de même pas mal de points négatifs. En conclusion, je ne suis pas emballé par ce modèle (hormis les performances), mais j’espère qu’il aura au moins la même longévité / robustesse que le précédent.

Notes

[1] Chacun son truc, perso je ne peux pas.

[2] Mais c’est aussi le cas avec les navigateurs qui affichent des pages web de plus en plus lourdes…

[3] Les touches de fonctions en haut du clavier sont remplacés par une barre tactile qui s’adapte à l’environnement en cours : applis, finder, etc.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/2955

Haut de page