Glouton, et autres considérations

De glouton, je n’ai jamais été, gourmand, plutôt, de choses sucrées et/ou fruitées[1].

On ne peut pas dire par contre que je raffole de ce que je vois / entends dans “lémédia”. Fichtre[2], que penser de ce dogmatisme ultralibéral et financier, largement relayé et soutenu par ces médias dominants, qui conduit le monde droit dans le mur ? Que du mal assurément.
Faut-il en arriver à une situation critique pour que les peuples donnent de la voix ? J’en ai bien peur. D’autant que la société qu’on voit bouger en ce moment évolue de façon chaotique vers toujours plus de tensions.


Découvrir d’autres alphabétiques.

Notes

[1] Les fraises ont ma faveur depuis l’enfance, j’ai des preuves, mais la saison ici est terminée

[2] Personnellement, je suis plus diantre, en fait.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/806

Haut de page