Les ignorants

Je fais assez rarement de compte-rendu de lecture, d’abord parce que je lis relativement peu - alors que j’aime ça, mais je suis accaparé par un média pernicieux qui me garde collé face à lui de longues heures productives (ou non) ; ensuite parce que je ne prends pas le temps d’écrire rapidement mes impressions, et qu’elles se diluent dans les activités des jours qui suivent pour finir irrémédiablement déformées.

Les ignorants - Étienne Davodeau

Ainsi, je viens de terminer la BD d’Étienne Davodeau nommée “Les ignorants”. Ça n’est pas la première que je lis et apprécie cet auteur, qui fait tant dans le documentaire plutôt militant (Rural!, Un homme est mort, Les mauvaises gens) que dans la fiction, notamment avec Lulu femme nue, récemment adapté au cinéma.

Il s’agit de la rencontre passionnante entre un vigneron (en bio-dynamie) et l’auteur de BD, où l’un et l’autre échangent leur savoir et vont à la rencontre des 2 mondes : on suit cette initiation croisée avec une rare gourmandise, qui donne envie à la fois de goûter aux vins (et il y en a un sacré paquet) voire d’accompagner ces viticulteurs dans leur vigne, et de lire les BD / auteur-e-s évoquées qu’on ne connaît pas.

En un mot : réjouissant !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/740

Haut de page