Carcasse

Ma (relativement) vieille carcasse s’est faite filmer aujourd’hui pour un teaser du prochain album de Tomek. C’est que dorénavant, il faut faire monter la sauce, aguicher l’amateur potentiel de musique, vendre son âme au diable son art comme on vendrait un beau produit qu’il est meilleur que celui du voisin ; bref, un cauchemar pour un artiste normalement constitué[1].

Ainsi dérive évolue le "marché" de l’entertainment[2] : du paraître, du visuel, du marquant, du "toujours plus loin, plus fort". On n’est plus rien sans l’image.


En savoir plus sur les Chansons à prise rapide.

Notes

[1] À savoir qui s’intéresse plus à ce que doit être son art qu’à ce qu’il peut rapporter.

[2] Las, je n’ai jamais considéré l’art comme du divertissement... Je dois prendre tout ça trop au sérieux, sans doute.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/698

Haut de page