Miaou ?

Répétez après moi : les chats naquetent.

Quoique, disons plutôt qu'ils peuvent naqueter, mais dans ce cas c'est parce qu'on n'entend[1] pas leurs miaulements manifestes réclamant qu'on leur ouvre la porte. Les pauvres. Surtout si le temps est aussi humide qu'aujourd'hui et que le pas de porte n'est pas abrité. Mais c'est bien mal connaître les chats qui trouvent toujours un abri quand il le faut.

C'était la chronique animalière (et légère) du jour.


En savoir plus sur les Obsolètes à prise rapide.

Note

[1] Ou qu'on ne veut pas les entendre, gniark gniark !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/572

Haut de page