Changement de cap

Cela faisait un moment que j'y pensais sans trop oser franchir le pas, mais j'ai finalement décidé courant juin que j'arrêterais mon activité en tant que technicien son à la fin du même mois.

régie...Depuis quelques temps déjà, ce que je fais en tant que technicien[1] n'est pas très jouissif, de la régie en théâtre avec souvent seulement de la (multi)diffusion de sources préenregistrées, de l'accueil, du montage son / lumière / vidéo, structure parfois, sans parler de prestations où l'on commence à 9h pour finir le lendemain matin entre 5 et 7h (pour un cachet de 10h), non sans avoir préparé le matériel la veille, demi-journée (+ trajet) non payée. À ce rythme, il faut aimer profondément le métier. L'âge avançant, je m'aperçois que je me suis lassé des différentes facettes de ce métier, tout du moins ce que je fais le plus. Car oui, on peut aussi prendre du plaisir en sonorisant un concert, se satisfaire du son produit... mais c'est une part qui n'a jamais été majeure et qui s'est largement réduite ces dernières années. Et puis c'est rare d'en être satisfait. Ça m'est arrivé il y a peu, j'ai pu prendre du temps pour la balance, et le concert sonnait bien, c'est gratifiant.
Un autre facteur qui a joué : les conditions se sont largement dégradées ces dernières années, on sent globalement une tension des employeurs à réduire au maximum les effectifs, les heures jusqu'à rendre l'atmosphère quelque peu délétère. Le monde de la culture est en mutation, les subsides restants vont aux grosses structures, autant dire que cette évolution ne me réjouit pas davantage. La situation de l'intermittence est préoccupante, mais je ne me sens déjà plus dans ce monde-là, je m'ennuie ferme en discutant boulot / conditions avec les techniciens. Leurs préoccupations ne sont plus les miennes.

J'ai donc décidé de me consacrer à plein temps à l'autre activité que j'exerce maintenant depuis plusieurs années de façon plus ou moins soutenue : la création de sites web.

Depuis près de 8 ans, d'abord pour mes besoins personnels, puis pour des amis, puis pour tous, je crée des sites, d'abord en html / css, puis xhtml. Ces dernières années, j'utilise des CMS qui permettent un gain de temps en mise en place initiale et facilitent grandement la mise à jour. Il y a quelques mois, j'ai commencé une nouvelle collaboration avec un graphiste talentueux et connaissant un nombre de clients potentiels non négligeable. En partageant nos contacts, nous avons déjà réalisé un site important - car faisant appel à des technologies et processus récents ou prenant de l'importance (html5 / css3 / accessibilité / responsive webdesign) - et de nombreux autres sont en cours. Bref, le carnet de commande est plein, je n'arrive plus à faire face, il est grand temps de ne consacrer mon temps utile[2] qu'à ça.

Je me permets donc, après de nombreux mois d'hésitation à me raccrocher au statut (qui n'en est pas un) d'intermittent, à la fois confortable (l'indemnisation en complément de salaire) et inconfortable (la précarité de l'emploi, la course aux heures), de choisir un chemin différent, dans le monde du web, difficile tant son évolution est rapide, mais passionnant par sa complexité et son fourmillement.

En dehors de ça, comme je l'évoquais précédemment, je veux faire plus de musique aussi, être meilleur à la guitare, jouer d'autres instruments... Et si je dois faire encore du son, en dehors de mes projets perso, je ferai en sorte de pouvoir choisir ce que j'ai vraiment envie de faire.

Cette décision est à la fois excitante et un peu effrayante, mais j'ai confiance. YES !

Notes

[1] Je ne précise pas son, ayant régulièrement l'occasion de toucher à d'autres domaines

[2] Par opposition au reste du temps où je peux me consacrer à la musique, autre activité absolument vitale

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/445

Haut de page