Sondages = non, rien.

Je l'évoquais il y a peu, à l'aide d'une citation de maître Eolas (blogueur désormais incontournable), la bulle médiatique et politique gonflée par les sondages préélectoraux n'est que poursuite de vent.

D'autres le disent bien mieux que moi en argumentant - parfois longuement - sur le bien-fondé des enquêtes d'opinions, et surtout de leur interprêtation par tel ou tel, média ou politique : deux articles donc, particulièrement instructifs, l'un sur le monde diplo, l'autre sur le fameux site Acrimed.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/107

Haut de page