la récolte

On s'en doutait depuis un moment, disons qu'on ne peut être surpris de ce qui se passe actuellement, en étant un peu au courant des réductions des aides aux associations sur le terrain, la fin de certains contrats aidés, obligeant certaines d'entre elles* à arrêter leur activité faute de moyens et donc d'employé.
Je me demande encore comment on peut avoir un programme politique axé sur "la réduction de la fracture sociale" tout en réduisant volontairement les crédits d'aide tous azimuts. Et là, le gouvernement : "oh zut, on a fait une connerie, on va rétablir les crédits, hein, soyez zentils les zenfants, arrêtez de casser tous les jouets, hein..."
Le souci, comme l'explique si bien Agnès maillard sur son blog, c'est que tout ceci sert à faire peur, une fois de plus, n'est qu'une manipulation de plus de Sarkozy et des médias à sa botte pour effrayer l'opinion et flatter les instincts sécuritaires de chacun.

Aujourd'hui, début des négociations sur l'assurance-chômage, avec des propositions radicalement différentes entre le medef et les syndicats pour réduire le déficit... Toujours plus de pression sur les chômeurs, et moins de contraintes (financières & juridiques) pour les patrons. Les annexes 8 & 10 concernant les intermittents du spectacle artistes et techniciens doivent également être renégociées à cette occasion.
Appel a été lancé pour une manifestation à Paris aujourd'hui : si vous y êtes, allez-y !

*(légèrement hors sujet, mais pas tant que ça) : le même constat est à déplorer pour les assos liées à la culture, il faut bien trouver des sous pour financer la police.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.envisagerlinfinir.net/trackback/45

Haut de page