(4)

Le temps ne fait rien à l'affaire

Quand on est con, on est con. On dit “chacun est le con d’un autre”, mais certains dépassent largement les bornes admises, je dirais même plus : “si la connerie se mesurait, ils serviraient de mètre étalon”. Je vous laisse retrouver les citations, pour l’heure une grosse fatigue m’assaille.

La ronde des jurons

Générosité, tolérance, démocratie

Plutôt que des jurons, ce qui revient le plus ces jours-ci sont les superlatifs de sidération. Même si certains des auteurs que nous pleurons n’étaient sans doute pas les derniers à en proférer. Plutôt que de dire “Je suis Charlie”, d’un unanimisme qui me laisse perplexe, et qui exclut de facto  […]

Lire la suite

Charlie Hebdo

Ils m’ont fait rire longtemps, puis plus trop, puis plus du tout. Mais ils étaient indispensables à l’idée qu’on se fait de la liberté d’expression. Leur seule arme était les mots, les dessins. Ne surtout pas laisser le champ libre aux nauséabonds qui vomissent leur haine et font vomir de dégoût.  […]

Lire la suite

Il suffit de passer le pont

…Une sorte de pont qui bascule une date fixée arbitrairement, un jour, et qui est censé nous donner une contenance et nous autorise à souhaiter le meilleur tout en se préparant au pire. C’est aussi désarmant qu’étrange, mais il semble que le monde entier (sauf un milliard par-ci, des millions  […]

Lire la suite

Haut de page