(12)

Un parfum d'aigreur

J'aurais pu parler de bien des choses agréables aujourd'hui avec le mot du jour, mais une chose est venue gâcher le ptit dèj de bon matin pas réveillé. En effet, la dernière chronique[1] de l'album de Mona Kazu n'a rien de nicette[2], loin s'en faut. En dehors d'arguments critiques qui peuvent être  […]

Lire la suite

Les jours se suivent...

...Et ne se ressemblent pas. Autant hier j'étais à mon aise avec le mot, je me vautrais dedans avec une aisance coupable, autant aujourd'hui, je ne peux que décliner l'offre d'être ne serait-ce qu'un peu blêche[1]. D'autant que je trouve ça ennuyeux chez les autres. Alors pour moi, vous n'y pensez  […]

Lire la suite

Mais que dire

rocker

Il était une fois un ami, et son frère, tous deux artistes. Le premier était attiré par les marionnettes, le théâtre d'objet. Le second travaillait la peinture, le métal. Il m'avait offert une sculpture que vous pouvez découvrir sur les photos ci-contre[1]. Il n'est plus depuis quelques jours, et  […]

Lire la suite

Tout doit disparaître*

Depuis quelques jours et l'arrêt du billet quotidien chez Mirovinben, j'ai moi aussi levé le pied, tellement que je n'avais rien écrit ici jusqu'à aujourd'hui, par manque de temps motivation sans doute. Et puis une nouvelle hier est tombée, je m'y attendais forcément, suivant l'évolution de  […]

Lire la suite

Encore une fois, la honte.

Je me demande quels sont ceux qui sont les plus à honnir[1] : les qui n'assument rien, qui s'assoient sur les fondements de notre république en refusant le survol de l'espace aérien d'un Snowden[2], qui ne l'accueillent au contraire pas à bras ouverts, ceux qui stigmatisent, qui expulsent, attisent  […]

Lire la suite

Calme et tranquille

À l'instant, en réfléchissant à la définition de ce mot, bonace[1] (non rien à voir avec... euh, bref, vous voyez quoi) me vient en tête le "Calme et tranquille ! calme et tranquille !" de Cantat dans les écorchés. Une façon de le chanter à l'extrême inverse de la sensation. Et du coup une  […]

Lire la suite

66% de remise, et autre fait sans importance

Les soldes, ce prétexte à titres vaseux permettant l'air de rien de caser plusieurs obsolètes des jours écoulés ou présent. En effet, je n'ai pas pu / pris le temps / eu l'envie (rayer la mention inutile) de jouer au plumitif[1] ce weekend tout entier consacré à mes projets musicaux Mona Kazu et  […]

Lire la suite

Haut de page