Envisager l'infinir

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

30 août 2014

Days of nothing

Il est des jours où je ne veux interagir avec personne, ne pas me montrer pour ne pas avoir à faire semblant, ne pas avoir à tenir un rang pour lequel je ne suis (forcément) pas à la hauteur.

Il est des jours où, non, en fait toujours, je me moque de l‘opinion publique majoritairement confuse (lol).

Il est des jours où rien ne semble arriver à me donner le goût de faire, mais où je m’exécute, parce qu’il le faut bien, parce que je dois faire ces choses qui sont programmées.

Il est des jours, ces jours de rien.

Il est des jours où je ne comprends pas bien ce qui m’arrive mais me dit que ça passera forcément.


Le calendrier des chansons.

24 août 2014

Les vieux bateaux

J’aurais pu illustrer ce billet avec bien d’autres photos, mais ce cimetière marin en plein coeur du port de Camaret découvert cet été m’est revenu tout de suite en tête…

Moteur-carcasse


Découvrir d’autres chansons à prise rapide.

6 août 2014

En partance

La tête toujours en partance, retournerait bien loin des nuages, des contrariétés mineures mais pénibles, des choses qui tirent vers le bas, elle irait bien là où la terre finit et où l’imagination peut cavaler au rythme des marées, du fracas des vagues, du cris des oiseaux de mer…

coucher


Découvrir d’autres chansons à prise rapide.

5 août 2014

Avec ce soleil

Avec tout ce soleil présent tous les jours (-1) de nos vacances en pointe bretonne, on n’avait aucune motivation pour rentrer… sauf peut-être pour suivre le 2e match de l’équipe française féminine de rugby, et en effet, ce fut une explosion d’essais, et un jeu qu’on aimerait voir du côté des hommes…

Maintenant, il faut débusquer le souci sur mon install et/ou le logiciel de traitement de photos afin de pouvoir développer les centaines prises pendant le séjour en Finistère.

4 août 2014

J'entends la sirène

Elle me dit : Viens, n’aie pas peur, par mon chant je te guiderai entre les rochers abrupts pour que tu puisses trouver ton chemin et arriver à bon port, viens…


P.S.: Après une interruption longue et radicale due à plusieurs facteurs, retour sur la piste des chansons à prise rapide avec ce mois-ci, celle d’Édith Piaf.


Le calendrier des chansons.

9 juillet 2014

C’est écrit sur les murs

De la promo des affiches des pubs, achetez, achetez ! Le reste : peu importe.

Ou sinon, ceci :

Tag : Non !

Non à un environnement qui me pousse à être moins que ce que je SUIS
À réduire pour contrôler

Ne pas se laisser imposer les images, ne pas suivre la seule et unique manière de penser.


Découvrir d’autres chansons à prise rapide.

5 juillet 2014

Je pars demain

Je pars demain, surtout n’essaie pas de m’en dissuader, je m’en vais chercher un monde qui ne tourne pas autour du fric et du pouvoir, qui n’est pas tellement abjecte qu’à chaque fois qu’on reçoit de ses nouvelles, on a envie de pleurer, de mourir, ou de se révolter ; peut-être existe-t-il qui sait, un monde qui mettrait l’homme à l’égal de son environnement, à l’égal des êtres vivants qui le peuple.

Sans doute pas sur cette terre en tout cas, hélas.


Découvrir d’autres chansons à prise rapide.

4 juillet 2014

Je me suis lavé les mains dans une eau sale

On fait toujours le plein de contradictions, à chaque action, prise de position, de parole, toujours pourrait-on nous mettre face à nos paradoxes… Du coup, quand on peut de façon assez sûre agir dans sa manière de consommer mieux (et moins), ce serait bête de ne pas le faire.

Tout ça pour dire que j’ai commandé il y a 1 mois et demi un téléphone pas comme les autres, un Fairphone. Fair = juste.
On pourrait comparer le principe à ce qu’on connaît du commerce équitable, avec un aspect encore plus poussé, notamment dès l’extraction du minerai (hors des zones de conflits armés…) servant pour les différents composants de l’appareil, jusqu’à la production dans une usine où les ouvriers ont des conditions de travail et sociales “justes”.
L’autre intérêt de cet appareil est la possibilité de pouvoir le réparer soi-même, toutes les pièces peuvent être changées… mon précédent téléphone ayant choisi de mourir un peu trop rapidement à mon goût, et ne souhaitant pas en changer tous les ans, ni même 2, 3 ans, c’est une bonne nouvelle.
Pour l’instant il tourne sous Android, mais j’espère qu’on pourra aussi y installer Firefox OS, tant qu’à faire.

Il devrait arriver d’une semaine à l’autre maintenant, autant dire que j’ai hâte !


Petite note sur les chansons à prise rapide : ce mois-ci, on s’attaque à Johnny. Autant dire qu’outre le fait que c’est tout de même un sacré performer, je ne goûte que très peu ses chansons. Mais les titres sont marrants, alors…


Le calendrier des chansons.

3 juillet 2014

À deux heures de chez toi

…Se trouve toujours plein de concerts à aller voir, si on est en forme, si on a envie de bouger… Mais du coup, pas aujourd’hui. Tant pis.

Sans transition, je vous confie ma réflexion du soir : je m’aperçois du paradoxe qu’il y a à ne plus pouvoir / vouloir écouter les informations - du fait notamment d’une dérive de plus en plus prononcée vers la société du spectacle - et dans le même temps consacrer les 3/4 d’un album à venir à ces mêmes questions…

30 juin 2014

C’est mieux comme ça

Fallait-il que je n’ai pas / ne prenne pas le temps de commenter tout ce qui se passe ici et tout autour, des choses affligeantes (souvent) qu’on peut voir / lire / entendre, des beaux ratés du mois écoulé ? C’est peut-être mieux comme ça. Ou pas. Oui, je sais, cette mode du “ou pas” est assez détestable, mais daignez que je l’utilise moizaussi, après tout, il m’arrive de me noyer dans la masse. Enfin pas longtemps.

Fails

Alors oui, ce mois-ci j’ai fait fort : pas moins de 3 bons gros plantages de rendez-vous manqués, dont le premier m’a laissé un goût amer : je n’ai pu me rendre à la Kiwi party - pour laquelle j’avais obtenu le précieux sésame : une inscription - suite à une conjonction de “pas de chance” doublée d’une bonne louche de “pas doué”.

Le deuxième, juste une erreur de calendrier qui me fait me rendre à la gare… pour n’y trouver personne. Ah, c’est demain.

Le 3e en date, une réunion pour laquelle j’étais non pas indispensable mais tout de même attendu. Les 3 en l’espace de 10 jours, une belle série que je refuse de plus alimenter.

Ouf

Je peux enfin reprendre mon souffle et gérer les affaires courantes plutôt que les urgences comme depuis euh… plus de trois mois. Ça va peut-être aussi me permettre de renouveler le site de Tomek qui en a bien besoin, vu que j’ai un souci d’affichage sur la page d’accueil sur lequel je me suis penché de longues heures sans trouver le souci. Et puis ça lui ferait du bien de changer de peau et de devenir responsive, hein, tant qu’à faire.

Yeah

Et on arrive au plus intéressant, qui découle du paragraphe précédent : le mastering de l’album de Tomek est enfin en cours ! J’ai vraiment hâte de vous en faire écouter un extrait. Très vite.

- page 1 de 57