Envisager l'infinir

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

23 septembre 2014

La salle et la terrasse

En salle ou en terrasse ? Hum, la terrasse est tentante, mais là il faut avouer qu’avec le vent du nord & la nuit qui tombe j’ai un peu peur qu’on ait un peu froid, non ?

Ok, alors en salle, et Champagne !

22 septembre 2014

Trèfle à quatre feuilles

Aussi étonnant que ça puisse paraître, et contrairement à ce qu’ose affirmer Luc avec tant d’aplomb, le trèfle à 4 feuilles existe bel et bien ; pour preuve, j’en ai eu un en ma possession.

Alors évidemment, on pourra me dire : Picture or it never happened ![1]
Le souci est là. Je l’ai gardé sous les yeux, longtemps, séché comme pour un herbier… mais au gré des déménagements, le précieux a disparu.

Grompf !


Découvrir d’autres chansons à prise rapide.

Note

[1] Une image ou ça n’a jamais existé

21 septembre 2014

Une première danse

Il n’est pas question de la première danse, plutôt la dernière, celle qu’on redoute, avec la faucheuse. La vie, la mort, quelle distance infime. Qui nous laisse hébété, le cœur lourd.

Les mots me manquent.

La bande-son possible :

17 septembre 2014

Les plaisirs démodés

Ah, je vois que certains se creusent la tête pour dénicher un de ces fameux plaisirs démodés… ah ben moi je crois que j’ai trouvé, rien de plus facile : faire tourner un disque vinyle sur la platine, neuf ou ancien, selon l’humeur.

À l’heure où l’on ne prend plus le temps de rien, devoir retourner le disque pour écouter l’autre face, au-delà du côté désuet, a ce je ne sais quoi de subversif. Et de fort plaisant.

Vinyle

Sinon, je vous ai dit que la pochette de l’album de Tomek était quasi terminée ?

Ah, et pour ceux qui ne suivent pas, voici un extrait dudit album en vidéo.


Le calendrier des chansons.

7 septembre 2014

Sur le chemin du retour

Le photographe - guibert - Lefèvre - Lemercier Bon, voilà, quelques jours après avoir achevé la lecture de “Les ignorants”, j’ai emprunté un des ouvrages conseillés (ceux que je n’ai pas encore lus, et il y en a pas mal) dans cette BD : il s’agit de “Le photographe” par Guibert / Lefèvre / Lemercier, une nouvelle fois une BD documentaire relatant la 1ère expédition du photographe Didier Lefèvre au côté d’une équipe de Médecins Sans Frontières en Afghanistan durant le conflit avec l’Union Soviétique.

Autant le dire de suite, j’ai dévoré les 3 tomes et regardé en suivant le DVD inclus dans le dernier. Le récit a ceci de particulier qu’aux dessins se mêlent les photos prises par le photographe tout au long de l’opération.
Le 1er tome décrit le trajet aller en caravane d’une centaine d’hommes et d’autant d’ânes lourdement chargés, et d’une vingtaine de chevaux ; pour éviter les zones contrôlées par les soviétiques, il faut traverser la frontière du Pakistan à l’Afghanistan par la montagne, avec passage de nombreux cols au-dessus de 5000m ; le trajet dure près de 3 mois.
Le second montre les conditions d’intervention médicale en zone de conflit sans équipement hospitalier, avec juste les médicaments acheminés et des médecins / infirmiers-ères extraordinaires. Les images sont dures (encore plus dans la vidéo).
Le 3e et dernier tome relate le retour du photographe seul : il choisit sur le chemin du retour de partir en effectif réduit, pas dans une caravane pour, pense-t-il, arriver plus tôt. Mal lui en prend, car il sera confronté à tant de difficultés - à la limite d’y perdrez la vie - qu’il n’arrivera qu’un jour avant la caravane (qui elle avait fait un détour d’une semaine).

Autant dire qu’on ne ressort pas indemne à la lecture de cette BD : la nuit suivante peut être un brin tourmentée… Et on est étonné d’avoir (presque) envie de découvrir ce genre d’aventure par nous-même, de rencontrer une autre culture, des personnes aux préoccupations autrement moins futiles qu’en occident, etc.

PS : j’ai du mal à exprimer mon ressenti face à cette BD, une raison de plus pour vous en faire une idée en la lisant !


Découvrir d’autres chansons à prise rapide.

1 septembre 2014

Je m’voyais déjà

Ahah, en haut de l’affiche… des rêves de gloire et d’Olympia… never say never.

Oui, mais bon, faut pas délirer non plus, maintenant plus de carrière sans plan com’, attaché(e) de presse, tourneur, agent/manager, ou des compromissions avec des entités détestables comme la SACEM. Ah tiens, j’ai un billet en souffrance depuis des plombes, au moment où j’ai démissionné de cette institution vénérable pourrie.

Allez, on s’en fout, ne pas perdre de vue l’essentiel, ce qu’on ne pourra jamais faire taire : prendre plaisir à créer, libérer ses démons intérieurs.


Le calendrier des chansons. Ce mois-ci, si vous aviez un doute : Charles Aznavour.

31 août 2014

Si seulement...

Si seulement je pouvais dire “Non je ne regrette rien”, si seulement… Mais je passe mon temps à accumuler, répéter des actes, des paroles que je regrette parfois dans la seconde, idiot que je suis.

Mais… je me soigne. Enfin j’essaie.


En savoir plus sur les Chansons à prise rapide.

Les ignorants

Les ignorants - Étienne Davodeau

Je fais assez rarement de compte-rendu de lecture, d’abord parce que je lis relativement peu - alors que j’aime ça, mais je suis accaparé par un média pernicieux qui me garde collé face à lui de longues heures productives (ou non) ; ensuite parce que je ne prends pas le temps d’écrire rapidement mes impressions, et qu’elles se diluent dans les activités des jours qui suivent pour finir irrémédiablement déformées.

Lire la suite...

30 août 2014

Days of nothing

Il est des jours où je ne veux interagir avec personne, ne pas me montrer pour ne pas avoir à faire semblant, ne pas avoir à tenir un rang pour lequel je ne suis (forcément) pas à la hauteur.

Il est des jours où, non, en fait toujours, je me moque de l‘opinion publique majoritairement confuse (lol).

Il est des jours où rien ne semble arriver à me donner le goût de faire, mais où je m’exécute, parce qu’il le faut bien, parce que je dois faire ces choses qui sont programmées.

Il est des jours, ces jours de rien.

Il est des jours où je ne comprends pas bien ce qui m’arrive mais me dit que ça passera forcément.


Le calendrier des chansons.

24 août 2014

Les vieux bateaux

J’aurais pu illustrer ce billet avec bien d’autres photos, mais ce cimetière marin en plein coeur du port de Camaret découvert cet été m’est revenu tout de suite en tête…

Moteur-carcasse


Découvrir d’autres chansons à prise rapide.

- page 1 de 58