Envisager l'infinir

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

10 avril 2016

Marche

Les matins sont fatigués ces jours-ci. On ne sait pas trop pourquoi, mais voilà. Alors aujourd’hui, on s’est motivé bien fort, et on a pris la route pour aller faire une rando (fort bien) organisée. Et on a osé prendre une distance défi : 12 km[1]. Dingue. La dernière fois, ça avait pas mal tiré sur la fin. Mais là bizarrement, aidés de nos bâtons, on a été étonné d’arriver presque frais.

Enfin, quand je dis frais, c’est pas tout à fait ça. Tout comme la dernière fois (sur ce parcours, donc en 2011), on s’est fait avoir par le soleil et l’air frais[2]. Voilà voilà.

Mais c’était beau et ça a fait le plus grand bien de marcher !


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

Notes

[1] Il faut préciser qu’on ne s’entraîne pas très souvent, d’autant moins ce début d’année vu l’occupation dû à l’album de Mona Kazu.

[2] Et surtout l’absence de couvre chef !

28 mars 2016

Quelle journée !

Que je vous raconte : ça n’arrive pas souvent d’avoir le même jour, un article dans le journal et une émission de radio consacrée quasi complètement au nouvel album de Mona Kazu qui sort officiellement ce vendredi 1er avril.

Autant dire qu’on est plutôt content ! Et puis je ne vous ai pas dit, mais ça y est, la vidéo tournée le 5 mars dernier est visible sur notre compte youtube, et ci-dessous, pour vous :


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

5 mars 2016

Ouhlala !

Une journée de dingue. C’est à peu près ce qu’on a vécu aujourd’hui. Mais je ne vais pas tout dévoiler, hein.

En gros, on a passé 12h à se faire maquiller, coiffer, habiller, filmer dans tous les sens, à jouer un titre du prochain Mona Kazu pour une vidéo qui devrait sortir début avril.

On a vraiment hâte de voir ça ! Hiiiiiiiiiiiiiiiii !

Courbatu mais heureux.

Dormiiiiiir…


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

4 mars 2016

Réconciliation

La dernière fois, on ne peut pas dire qu’on avait été emballé par la prestation en demi-teinte, en tout cas à notre goût. On se demandait même si on retournerait le voir sur cette tournée s’il repassait dans les parages.

Quelques mois plus tard, finalement, on se laisse tenter. Et en fait, dès le premier morceau, Hôtel Congress, les frissons s’installent ; on sent que quelque chose s’est passé : le son, les arrangements, les morceaux ont mûris, la voix de Dominique est parfaite (ce qui n’était pas le cas la dernière fois), la setliste a été grandement revue et intègre, outre la moitié du dernier album - dont les toujours dispensables Par le Canada et Central Otago - des titres de tout son répertoire, dont certains incontournables aux versions sans cesse réinventées (Le courage des oiseaux, dansant en diable, et à rebondissements). Bref, on est emballé, aidé en cela par les lumières magnifiques - dont on avait d’ailleurs été privé à Hauterives pour la date précédente - et par une ambiance qui ne fait que monter au fur et à mesure du set qui s’intensifie. Plus de 2h de concerts, 2 rappels pour une salle chauffée à blanc, on ne tient plus en place !

On a retrouvé le Dominique A qu’on apprécie tant, avec aussi cette énergie qui avait tant fait défaut en juillet dernier. Il est fort, le bougre !


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

3 mars 2016

Multitâche

Ouais ouais, il y en a qui vont dire : mais si t’en as marre, t’as qu’à en faire moins. Certes oui, mais si je le fais, c’est aussi que j’en ai envie, même si parfois, c’est lourd, si certains aspects sont pénibles.

Quand on a une passion, on la vit en entier, on ne fait pas semblant, hein.

Donc on y retourne. Promo, site, pressage, récupération d’instruments pour tournage de vidéo, etc.

Et ne pas oublier : dormir !

1 mars 2016

Ça se bouscule

Bon, J’hésite encore à faire un billet pour chaque petit bonheur des jours passés, ça serait bien hein, vous zen dites ? Parce que pour ainsi dire, ça se bouscule !

Dans ce cas, on va faire de la rétro-publication de billets, c’est pratique les blogs, hein ?

Je commence donc par hier :

  1. mise en branle de la dernière étape pour le CD avec déclaration SDRM, validation du devis pour le pressage
  2. fin de la mise en place de la page promo du disque à venir sur le site du label, avec notamment un lecteur audio html5/JQuery
  3. la sortie de la version 2.9 de Dotclear, avec de nouvelles possibilités bien sympa qu’il me tarde d’essayer (très bientôt !)
  4. la surprise du soir, un teaser pour un de nos (ouais ouais) futurs clips vidéo, on est bien entouré pour cet album, et boosté par les réalisations pleines d’imagination des uns et des autres.

26 février 2016

Médusés en son

Médusés de Gorgopolitis au Réservoir

Hier, nous avons fait quelque chose qu’on pourrait qualifier à mi-chemin entre le concert et la performance. Si on ne retient que physiquement, ce fût vraiment une performance : nous avions préparé un set mi-calé mi-improvisé de 40 minutes environ, mais vu l’affluence du public qui rentrait dans la salle par petits groupes, nous avons dû jouer 1h40 !

Il semblerait que l’immersion musique + lumières + sculptures + textes ait plutôt convaincu les spectateurs présents.

Prochain rendez-vous début juin en extérieur. On va développer, modifier, compléter. Hâte.


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

18 février 2016

Comme un pou

On fait semblant d’avoir plein de projets musicaux comme si on avait le temps, qu’on était des pros. Une année plus tard, on remet donc le couvert pour quelque chose de différent et dans la suite logique, toujours autour des médusés de Gorgopolitis, avec comme idée de perturber les sens… avec musique faite aux casques et multidiffusion, tout ça au milieu de sculptures à taille humaine.

Et du coup, j’ai préparé et testé une configuration et des sons, des effets, et je sens qu’on va bien s’amuser avec tout ça, chouette !

Demain, on attaque.


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

17 février 2016

J'ai oublié

Quel dommage ! Oublier le principe fondateur du truc qui te permet de tenir face à l’adversité des ordis qui font chier, des clients exigeants, des bugs divers et variés rencontrés, des trucs à faire pour avant-hier, d’une vie qui s’arrête…

Alors en vrac, revenons sur 2-3 petits bonheurs :

  • vendredi dernier : mastering du prochain Mona Kazu (j’y reviendrai)
  • samedi-dimanche : enregistrement + mix + mastering (à l’arrache) d’une reprise d’un morceau de Chokebore qu’on n’avait jamais joué auparavant.
  • hier soir : rencontre musicale rapide mais fort sympathique avec un joueur de uilleann pipe (la cornemuse irlandaise) et de low whistle (une flûte… irlandaise).
  • aujourd’hui, j’ai reçu une enveloppe surprise de Noël à retardement : hiiiiii les copaings !

Oui, toujours la musique qui sauve, hein. Et les amis.


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

2 février 2016

Ça pourrait être pire

Réjouissons-nous, car ça peut toujours être pire.

Ça marche à peu près à propos de tout et n’importe quoi. C’est bien ça le problème.

Du coup, oui, je me réjouis car depuis lundi dernier où tout à coup, l’affichage est parti en vrille, à force de bidouiller, j’ai tout pété avancé : hier j’ai réinstallé Ubuntu 14.04.3 (en version 64 bits), ce qui m’a réglé cette histoire d’affichage et d’autres bugs accumulés depuis des années de mises à niveau régulières (depuis la 8.10, soit dans mon cas début 2009). Ça tourne comme ça n’avait plus tourné depuis longtemps. Déjà ça de pris.

Le hic, car il y en a toujours un, c’est que vaguement fatigué par ce problème d’affichage (et fatigué tout court), et n’ayant pas réfléchi vraiment à tout, j’ai oublié de sauvegarder quelques paramètres qui m’auraient permis de remettre plus rapidement tout en ordre dans la configuration… oh ça n’est pas grave, mais je n’ai pas le temps actuellement pour me pencher sur chaque point qui mérite une configuration particulière. Du coup ça va être un chantier en cours sur plusieurs jours…

Mais à part ça, réjouissons-nous[1] !


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

Note

[1] On le sent que je tente d’appliquer la méthode Coué ?

30 janvier 2016

Dale, Audrey et les autres

On en annonce une nouvelle saison, plus de 25 ans après. Alors on révise nos classiques.

Depuis quelques jours donc, on se régale à (re)visionner l’excellente série créée par David Lynch & Mark Frost : Twin Peaks.

Tout me ravit dans cette série : l’ambiance musicale, le va-et-vient incessant entre les atmosphères tendues & les moments délirants, les personnages bien trempés, le côté onirique et parfois complètement désarçonnant. Du bonheur, quoi.

La force de l'analyse

Je viens enfin de lire un article qui traînait depuis longtemps dans mes onglets : “Ma génération est dans le réel depuis le plus jeune âge, et ce réel nous saoule”. Interview d’une jeune doctorante qui vient de sortir un bouquin intitulé “Les Bûchers de la liberté” où elle analyse de façon approfondie les ressorts du blasphème et l’exploitation politique qui en est faite : passionnant, et évidemment inquiétant.

Lecture de l’article vivement recommandée, et plus si affinités.

28 janvier 2016

Tout fonctionnait comme attendu

L’informatique a ceci de merveilleux[1] que d’un moment à l’autre, ce qui fonctionnait parfaitement se met à déconner grave.

Tout allait encore bien sur mon (désormais vieux) PC sous Ubuntu 14.04.3 LTS quand soudain, ce lundi après-midi[2]paf d’un coup d’un seul, l’affichage qui par temps normal fait 1280x1024 bascule en 640x480. Gasp. Je n’ai bien sûr pas particulièrement le temps de m’occuper de ce léger problème rendant l’ordi quasi inutilisable, toutes les fenêtres dépassant allègrement de l’affichage.

Dans la soirée, je trouve une solution provisoire qui permet un affichage de résolution plus correcte, via la bascule sur un pilote non propriétaire (j’étais sur un pilote nVidia jusqu’à présent). Mais dans mon enthousiasme à rechercher mieux, je commets une erreur qui va me laisser à la porte de mon PC plusieurs heures durant. Faire attention : la commande “startx” doit être lancée en connaissance de cause. Bon, en réparant tout ça le lendemain, j’ai tout de même découvert qu’on ne peut pas utiliser le pavé numérique pour rentrer les chiffres de son mot de passe en mode console, je n’ai pas tout perdu.

J’ai posté un sujet sur le forum ubuntu-fr, mais pour l’instant, ça reste un monologue…

Donc pour l’heure[3], je reste à mon affichage de 1024x768, et très instable avec Thunderbird : je perds en effet régulièrement le bouton qui permet de redimensionner la fenêtre, et la navigation dans les emails devient délicate.


Quelques jours auparavant, j’ai installé la dernière version en date du logiciel Darktable que j’utilise pour développer mes photos numériques, version qui ne supporte presque plus que les OS[4] en 64 bits. Étant toujours en 32 bits, il est de fait devenu quasi impossible de l’utiliser sur mon PC. J’ai donc téléchargé la version 64, mis sur une clé USB et… jamais réussi à booter dessus. Qu’à cela ne tienne, je vais graver un DVD… le logiciel dédié ne trouvant pas de place sur le DVD vierge pour graver, j’ai utilisé le logiciel de base qui a parfaitement fonctionné et me voici donc avec ma copie d’Ubuntu en version 64 bits, que j’ai testé en live CD et qui fonctionne parfaitement semble-t-il. Plus qu’à l’installer pour de vrai, non sans avoir récupéré auparavant les données de réseau pour ne pas galérer à configurer l’accès au NAS, notamment. Yapluka.

Dans l’idéal, il faudrait que je remplace une bonne partie du hardware : carte mère, processeur, RAM et pourquoi pas un SSD pour le système. Mais ça n’est pas dans les priorités budgétaires du moment.

Notes

[1] Irony inside

[2] Il faut TOUJOURS se méfier des lundis.

[3] Mais je vais m’y repencher rapidement…

[4] Logiciel qui fonctionne sous Linux & Mac.

Dès l'aube

Les petits bonheurs de ces derniers jours sont simples : prendre quelques secondes au matin à ne rien faire d’autre qu’admirer le ciel et les nuages qui se parent d’une couleur rouge-orangée du plus bel effet. C’est le cas depuis lundi… et on ne s’en lasse pas.

Pour le reste, j’en parle dans un autre billet qui suit.


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

21 janvier 2016

On dévoile

Aujourd’hui, on a dévoilé la pochette du nouvel album de Mona Kazu sur lérézos, et visiblement, elle plaît. Considérons donc ceci comme un bonheur du jour, c’est vrai que ça fait plaisir.

Sans plus attendre, la voici pour mon lectorat attentif et impatient.

Mona Kazu - Arguments with a bird


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

19 janvier 2016

Trouver quoi

Il faut l’avouer : si je me suis fait discret depuis quelques jours, c’est que je peine à trouver des moments de bonheur. Alors je vais me raccrocher - comme ce sera sans doute souvent le cas - à ce qui me permet de tenir, de m’extraire un peu du boulot & des humeurs inégales : un bon disque.

Depuis la dernière fois, donc, tournent avec bonheur sur ma platine :

  • Chelsea Wolfe - Abyss, dont le nom colle particulièrement à l’atmosphère sombre & inquiétante, une production très travaillée dont je m’inspire pour le mixage en cours
  • Girl Band - holding Hands with Jamie, groupe irlandais dont le 1er album (et les prestations live) est un vrai coup de coeur, de la noise limite atonale qui ne ressemble à rien d’autre
  • Bruit Noir - I/III, nouveau projet de Pascal Bouaziz et Jean-Michel Pires de Mendelson, jusqu’au-boutiste dans l’instrumentation et le propos (donc pas forcément facile d’accès), d’une rare lucidité sur la société actuelle, et avec une certaine dose d’autodérision
  • ESB, projet de Lionel Laquerrière, Thomas Poli et Yann Tiersen, tous trois aux claviers analogiques pour un krautrock ambiant aux petits oignons

Et bien d’autres dont je parlerai prochainement, peut-être.


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

15 janvier 2016

Demain

J’en ai entendu parler depuis un moment, à la radio notamment, j’ai vu des bouts de bandes annonces, j’ai lu des gens qui sont allés le voir, et quand j’ai vu qu’il passait pas loin, je n’ai pas hésité une seconde. “Demain” est un coup de pied au cul de ceux qui disent “yaka” etc., qui posent, qui communiquent mais ne font rien, qui sont sceptiques.

Demain est réjouissant, Demain est à voir. Et plus si affinités[1].


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

Note

[1] Les initiatives évoquées dans le film sont reprises sur le site et donnent des pistes pour mettre en place des solutions au niveau local. GO.

14 janvier 2016

Double musique

Double bonheur du jour : mettre à jour le site d’un de mes artistes préférés pour cause d’annonce du nouvel album à sortir en avril ; puis reprendre / terminer les arrangements pour Mona Kazu.

Pour le reste, il faut que je dorme, là…


D’autres Bonheurs du jour. Sur une (brillante) idée de Kozlika.

12 janvier 2016

Excitation vs fatigue

Ça m’a tenu toute la journée hier, alors que j’avais dormi à peine 5 heures. Une mise en ligne de site qui se passe sans encombre (il aurait pu y avoir des difficultés), des retours enthousiastes, et la veille à avoir bien avancé sur l’album.

Et puis aussi ce défi sur 7 jours #challengeonnaturephotography lancé sur facebook (oui, bon…) de publier chaque jour une photo de nature, et éventuellement de transmettre le défi à un autre photographe. Ça fait rechercher dans ses archives pour trouver une sélection de photos marquantes réalisées autour du thème de la nature.

Mais aussi la joie de voir 24 sources et déjà près de 200 billets dans le planet des (petits) bonheurs du jour !

10 janvier 2016

En cours de finissage

J’ai enfin pris le temps ce week-end d’avancer sur le futur album de Mona Kazu, pour lequel il restait à enregistrer la voix sur un titre, et quelques arrangements sur plusieurs titres. Reste encore quelques petites choses à enregistrer puis viendra rapidement le temps du mixage pour 5-6 titres, l’autre moitié des titres étant déjà mixés.

À un moment, alors que je faisais une courte pause technique, j’ai entendu une ligne d’arrangement dans ma tête que j’ai joué puis enregistré aussitôt après. C’est bonheur que d’entendre le résultat qui colle parfaitement avec le reste de la compo. Parfois, ça vient tout seul, et c’est chouette.

- page 1 de 67